AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aux Sombres Héros de l'Amer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
rogertaylor



Messages : 1509
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 36
Localisation : Devant mon mac

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 14:45

Putaaaaain la reprise de killer des Stooges, tu as eu vraiment du bol Lady.

On voit que ça vraie place est clairement sur une scène.
Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 16:51

Compte-rendu (surement long) :

En janvier dernier, dans un vieux "est-ce que vous aussi...", à l'annonce du suicide de la femme de Bertrand Cantat, j'écrivais ça : "Est-ce que vous aussi vous êtes archi-dégoutée, c'est comme si vous aviez vécu du temps de Queen et qu'on vous avait annoncé la mort du groupe ?".

Je vais vous raconter le retour sur scène du leader de Noir Désir comme vous ne le lirez pas dans la presse. Ça risque d'être un peu subjectif.

Ma drôle de journée a commencé par une énorme déception. Je me lève tôt et oublie de me brosser les dents, file à la FNAC. Je demande s'il reste des places pour les Terres-Neuves....une grognasse me réponds "non y'a plus". Je dois être bête, assommée, et je rétorque "vous êtes sûre ?". "Ah oui". A ce moment cette gratte-clavier ne comprends surement pas qu'elle vient de m'annoncer qu'un des moments que j'attends le plus se fera sans moi.

Je rentre, abasourdie. J'écris sur le forum. Je cherche absolument partout, AUCUNE place. Aucun marché au noir. Je suis un peu morte. L'annonce de ce retour, je l'avais vue deux jours plus tôt....et l'avais interprétée comme un signe : je prévoyais d'aller voir Eiffel, j'habite sur la ligne de tram du festival, depuis quelques jours je réécoute intensément Noir Désir, je m'assois à une table "Tostaky" à la fac....des présages un peu.

Cela fait 8 ans que j'écoute les albums en boucle, les concerts, les dvds, les raretés......ça fait long.
Je me rappelle m'être jurée d'assister au retour de Bertrand Cantat. Il fallait que je sois là, parmis ces premiers gens à l'applaudir.

Je bataille sur la page Facebook du festival, l'administrateur me répond qu'il n'y a que 2000 places en tout, et qu'il en reste peut-être à l'ouverture, sur place. Je saute de joie !! On est en début d'après-midi, et Gimli sur MSN me motive, et a bien raison. Du coup je mange à peine, et vais m'assurer de la localisation du festival, et voir si des fans attendent devant. J'y vais et je suis surprise de m'y trouver en 10 minutes....l'endroit est absolument désert, c'est derrière la gare de Bordeaux, dans des hangars totalement désaffectés, des tours d'immeubles vides sans fenêtres....et il fait 30 degrés....J'entends mes chaussures sur les cailloux, je suis réellement seule. Je ne vois personne devant l'entrée, je me demande même si c'est là et vois un "Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux" énorme affiché. C'est bien là Surprised . Je veux faire le tour du lieu....j'entends une voix dans un micro, qui parle, fait des essais.....je commence à me demander si mon esprit et la chaleur ne me font pas halluciner, car je crois la reconnaitre. Je marche toujours et là : Bertrand Cantat chante. Dans le silence de ce quartier qui n'en est même plus un, l'écho cogne contre les murs et j'ai les yeux exorbités. Je m'arrête un peu, et la voix s'arrête. Je prévois de rentrer pour aller chercher de l'eau, je n'en peux plus. Je note aussi la présence de très nombreux vigiles un peu partout dans les rues. Dans le tram je suis toujours hallucinée. Et je veux commencer à croire que ce samedi-là, je vais avoir de la chance.

(je remercie d'ailleurs Gimli qui m'a dit de me magner le cul, et grâce à qui j'ai vécu ce moment assez surréaliste)

....la suite....au prochain épisode....
Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 17:20

Je repars un peu plus tard, et à 17 heures, heure d'ouverture du guichet, un volontaire annonce qu'il n'y a que 170 places à vendre. Je suis en milieu de file, certains se vantent de vouloir acheter 10 places d'un coup. Salauds, coup de chaud, les esprits partent un peu en vrille....des filles assez connes qui doublent tout le monde doivent faire face à la diatribe populaire. Je vis un moment d'attente HORRIBLE, je me prépare psychologiquement à entendre "il n'y en a plus" juste devant moi. Je vois les chanceux avec les tickets jaunes à la main....j'aime le jaune bordel ! Les caméras d'au moins une dizaine de télé ne font que rajouter à mon énervement.

J'observe un peu autour de moi et je suis satisfaite : dans ma file, pas de vilains curieux. Beaucoup de gens du coin fans de la première heure qui racontent de vieux souvenirs, avec pudeur. D'autres sont venus de plus loin, mais beaucoup moins que ce que je pensais.

La file avance....je me fais fouiller....le vigile remarque que je peux au pire envoyer un tampon sur la tête de Bertrand mais que ce n'est pas bien méchant. Une place se libère au guichet : je agrippe au bois du comptoir, et je dis d'une voix bizarre "deux places s'il vous plait". J'obtiens mes deux tickets pour le paradis avec un grand sourire. Je n'en reviens pas. Et je suis fière de moi.

J'attends ma coloc qui n'en revient pas non plus et pendant ce temps je m'instruis en parlant avec un journaliste de I-télé. Il me dit, caméra éteinte, que j'ai une chance énorme. Sur 2000 personnes, donc très peu, et surtout sur ces 170 tickets (vous savez, comme les tickets d'or dans les chocolats de Willy Wonka !). Il me raconte qu'il ne peut pas rentrer....qu'aucun journaliste n'est autorisé à filmer ou enregistrer, et encore moins à assister en simple spectateur à l'évènement. (là je me dis "waah ! je suis une immeeeense privilégiée").

Là la conversation devient intéressante. Le mec me dit "on ne va pas leur faire une bonne pub". Je lui demande la raison, il me dit que c'est juste parce que le festival les considérait comme persona non grata, car en temps normal, qui se préoccupe de Bègles ? je lui réponds donc que bon, c'est un peu normal, après tout ce que Cantat s'était pris dans la gueule, il se méfie un peu. Je m'entends répondre que comme ça ne leur avait pas plu, à eux les journalistes, ça ne plairait pas à la France entière, et donc il fallait faire une "mauvaise pub" (c'est de bon gout, le terme "pub" pour parler d'information...). Je suis énervée et lui réponds qu'en gros, tout ce que les médias nous présentent comme étant la vérité tous les jours, n'est que le résultat de leur susceptibilité. A juste titre un jeune homme me défends en ajoutant que les français ne pensent pas forcément comme les médias, et ne voient pas d'un mauvais œil la confidentialité de l'évènement.

Je suis énervée et je comprends pourquoi Noir Désir a peur de revenir.
"Toutes sortes de chiens nous surveillent".

Quelque chose me rassure : personne ne joue réellement le jeu des journalistes. Ceux qui acceptent de répondre se moquent d'eux. D'autres les insultent. Je vois une femme avec un micro bousculer un homme. Ici, on est en terre pro-Noir Désir, et on a bonne mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Brianozam

avatar

Messages : 5992
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 17:43

Wow ! C'est intense comme début, la suite, la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/pierre.mazoyer
tounz
Membre VIP
Membre VIP


Messages : 2090
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 32
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 17:55

Ton récit est très excitant mon coeur s'est accéléré pendant que tu fesai la queue pour le ticket
Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 18:03

Allez, la partie intéressante !

Le festival est vraiment tout petit, mais génial, il y a des stands d'asso qui vont de Greenpeace à Aides, et même des roms....des gens beaux et tous extrêmement gentils. Je me rappelle que je suis dans la ville de Noël Mamère, qu'ici on met la culture en premier plan et on a connu le seul mariage gay de France. Bègles donc, c'est rock'n'roll, c'est la commune de tous les possibles. (et de l'usine de morue).

Je ricane dans ma barbe en entendant "peut-être qu'il ne viendra pas", avec ce souvenir des balances de l'après-midi. Hi hi hi....

Je fais pipi, ma coloc me dit "regarde ici, il y a des gens"....c'est les "coulisses" ; je vois J.P. Roy, bassiste de Noir Dez, qui boit une bière sur une chaise en plastique.
Je croise une fille que j'avais vue plus tot, et qui était arrivée au moment où le micro annonçait qu'il n'y avait plus de places. Toute excitée, elle me dit qu'elle a croisé Denis Barthes (batteur de Noir Dez) dans la rue peu après et qu'au culot elle lui a demandé s'il avait des places ; il lui en a donné deux. (du coup je me sentais classique moi, avec mes places achetées au guichet )

Vers minuit et demi, Nouvelle Vague et ses deux grognasses (une bourrée et une Miss France) s'en vont ENFIN (c'était vraiment pas le moment de faire des rappels, merde, en plus personne leur avait demandé). C'est le tour d'Eiffel, la foule grouille sous le chapiteau....c'est vraiment serré. J'ai trois grands devant moi, pourtant je suis près de la scène. Des cris s'élèvent "tuons les grands !!". Eiffel arrive sur scène. Énorme ambiance, "Minouche" pour commencer, "Le Coeur Australie" pour déchainer. Il y a un pogo.....les grands se font chahuter et j'arrive à m'avancer.

Le public est admirable. L'ambiance est survoltée....personne ne crie "Bertrand !". Personne. Par respect pour ce grand groupe qu'est Eiffel et devant la performance incroyable de Romain Humeau qui essaie de faire des effets à la "Nicolas Sirkis, des effets sortis de dessous la bite" ( ). Mais c'est surtout qu'à ce moment-là, tout le monde sait que la surprise est là. C'est plus que palpable. Humeau ne nous a pas menti, Humeau nous respecte trop, il nous a emmené Bertrand. Romain Humeau, c'est notre plus grand papa Noël de tous les temps.

Après la troisième chanson, Romain Humeau discute (il est très bavard, il s'éclate visiblement). Il nous dit à peu près ceci "Aujourd'hui il y avait une manifestation. On aimerait y participer." Là on se dit que c'est pas possible, ça peut être pas être là, maintenant. Il y a un fond de guitare. Il continue en disant "Vous savez ce que c'est un laguna ?" (laguna, je sais que ça vaut dire ami en basque, du coup je commence à halluciner). "Laguna, ça veut dire "ami". Un laguna +++, c'est un très grand ami, c'est comme un frère. BERTRAND CANTAT."

Bertrand rentre, "A Tout Moment La Rue" commence. Je vis un moment que je pense pas revivre un jour : les gens se mettent littéralement à HURLER, n'applaudissent pas mais tendent les bras vers Bertrand, ou en l'air, j'en vois qui bondissent comme des cabris. On est à deux doigts de tous s'enlacer. Putain, cette grande silhouette solide, qu'est-ce qu'on la voulait ! Bertrand est surpris, il a un sourire très beau, très reconnaissant, chargé de larmes, il agite la tête en avant pour dire merci. Les gens n'en finissent plus de clamer. "A tout moment la rue" est immense, c'est la première fois qu'il la chante avec un public et nous savons que nous devons être à la hauteur. C'est un moment d'amour, les gens hurlent les paroles avec Bertrand. Il commence à prendre des forces ; il balance violemment sa tête en arrière, son tic de toujours. Il n'a absolument pas changé. C'est Bertrand Cantat, il est vivant, il est encore là !! La chanson dure heureusement, tout le monde crie "NON ! NON!", c'est énorme. Bertrand quitte la scène ovationné, assez brusquement. Avant il avait regardé Humeau avec un sourire mouillé, fait un "pffffiiiiou" surpris, j'ai pensé à ce moment-là qu'il allait pleuré.

Le concert d'Eiffel continue sans Bertrand, mais on sent qu'il va se passer autre chose.

...je reprends mon souffle et écris le meilleur moment après....
Revenir en haut Aller en bas
Gimli
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3888
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 37
Localisation : Thônes

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 18:12

Vilaine ! ton récit et entrain de me retourner !! Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reblochon-valdethones.com/
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 18:20

Mon récit doit être gay !

Le meilleur reste à venir mais je vais à la douche avant. (c'est mon côté TF1, mettre une page de pub au moment du suspense)
Revenir en haut Aller en bas
Gimli
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3888
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 37
Localisation : Thônes

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 18:23

vas te laver au lieu de dire des conneries !! j'te jure ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reblochon-valdethones.com/
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 20:13

La suite !!

Le concert d'Eiffel continue. Je remarque que quelques personnes partent (?), on va dire qu'elles voulaient choper le dernier tram. Beaucoup de chansons se passent, dont Hype sur laquelle je bave. L'ambiance ne retombe pas vraiment. Romain Humeau a l'humeur farceuse, fait un petit peu n'importe quoi. Il a l'air trop ravi, il couve quelque chose à nouveau. Il chante une très jolie chanson que je ne reconnais pas, seul à la guitare. Il quitte la scène ensuite. La lumière est baissée, les techniciens bougent les instruments. Entre Estelle et Romain, un micro est ajouté : hurlements de joie. Cette fois-ci on est prévenu.

On guette la scène comme jamais, et cette fois-ci, dans le brouillard, on les voit revenir : les boucles de Romain, les grandes épaules de Bertrand. L'acclamation est encore plus forte que la première fois. Lumière. Le sourire de Bertrand est maintenant plus enfantin, moins teinté de larmes. A la suite d'un mouvement du public je me suis retrouvée très très près de la scène, et je voyais parfaitement. Je regarde un moment ce sourire heureux et j'ai -je vous jure- une boule dans la gorge, des petites larmes surement.

Le public se rend compte d'une chose : au-delà de la chance de voir Bertrand Cantat pour sa première prestation depuis tout ce qu'on sait, nous avons la chance d'être les premiers, et donc en quelque sorte les plus importants, à lui montrer qu'on l'aime, qu'on ne l'a pas abandonné. On se sent aussi fiers un peu, de voir ce sourire heureux...d'y avoir contribué un peu, après tous les drames et les peines immortelles qu'il porte.
Mais le plus beau, c'est que cet amour nous est directement rendu : Bertrand Cantat ne joue pas la pudeur, et se comporte comme un enfant devant un cadeau.

Il parle : "voici un poème de 1871". Le Temps des Cerises commence. La foule exulte. Même moi qui l'aie moyennement appréciée, je n'en peux plus, en concert elle est juste énorme. Là tout y passe : la joie du moment, et la hargne : les expulsions de Roms, la servitude, Bettencourt, tout ce qui oppresse, le mensonge. Tout le monde chante et Bertrand commence réellement à se lâcher : il saute partout, s'agrippe aux poteaux, tombe à genoux, saute depuis la batterie, fait mine de se jeter dans le public, il secoue violemment sa tête. Pour résumer, il REVIT.

On se demandait tous comment il allait arriver...s'il allait être réservé, calme, chanter posément. Eh bien non. C'est le Cantat bête de scène, le Cantat Tostaky, là, devant nous.

Après la chanson il n'en peut plus, et c'est reprenant son souffle, et les cheveux coulant sur ses yeux qu'il lance un très spontané "Putain, que ça fait plaisir ! Je suis chez moi ici ! Vous êtes ma famille !". Avec un immense sourire. Et sans articuler, pas de façon posée, comme il le fait d'habitude. Ça a du sortir tout seul.

Je vous laisse imaginer la réaction du public.

Les guitares vrombissent et le meilleur arrive : Search And Destroy. Bertrand nous fait vivre ce qu'il fait le mieux au monde : vivre le rock'n'roll.
Là on en prend plein la gueule.
On se dit que soit la scène a une fonction cathartique : soit il est heureux, dans cet instant ; soit il est uniquement fait pour ça.

A la fin de la chanson, les membres d'Eiffel et Bertrand se rejoignent et saluent très longuement le public, tout sourires. Paris réussis. Bertrand fait la révérence, pointe son poing en l'air, tapote sa main contre son cœur, en guise de remerciement. Il n'a pas l'air de vouloir quitter la scène.
Et pourtant au bout d'un moment, il faut se rendre à l'évidence, la soirée est finie.

Je suis absolument groggy en sortant. Il y a des journalistes partoooout qui se ruent sur nous, mais leurs tentatives sont très souvent teintées d'échec. Mouahaha.
J'entends les mêmes réactions partout.
Ma coloc et moi n'avons plus de tram mais ce n'est absolument pas grave. Ça fait un peu loin mais en marchant, en silence, on repense un peu à tout. Sur les quais on croise les gens apprêtés qui vont en boite ; on est crades, pleines de poussière, on les emmerde.


Au final, je pense que tout était absolument bien dans ce retour : l'endroit ; le nombre de personnes ; le support de Romain Humeau, la réaction très respectueuse du public ; la signification du festival ; l'effet de surprise. Et surtout la réaction de Bertrand, qui nous a montré une chose : ça lui manquait sacrément, on lui manquait sacrément.

Et je suis hyper méga supra heureuse de m'être un petit peu battue, même si je suis tombée malade (oui oui ), aujourd'hui je me dis que je me suis tenue promesse à moi-même. Et surtout que j'ai assisté à un moment historique pour tout mélomane, ou fan de Noir Désir.
Je sais déjà que je les verrai des dizaines de fois en concert à l'avenir, pour rattraper ces huit ans dont la fumée semble se dissiper, un peu.


Ah aussi, en rentrant, vers 4h30 du matin, malgré la fatigue je ne pouvais pas dormir et j'ai versé deux-trois larmes. Ça valait le coup d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Gimli
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3888
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 37
Localisation : Thônes

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 20:26


Tu as retranscrit tout ça à merveille, on s'y croirait !

Je sais qu'on va se croiser à un concert .... un jour !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reblochon-valdethones.com/
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 20:32

ou peut-être une nuit ... près d'un lac, ...
Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 21:39

CASSE PAS MON TOPIIIIIC

























Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 22:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une photo du final dans le Sud Ouest.....
Qu'elles sont belles, ces mains levées...
Revenir en haut Aller en bas
Brianozam

avatar

Messages : 5992
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Dim 3 Oct - 22:26

Sacré récit, toutes les émotions y sont, c'est incroyable ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/pierre.mazoyer
rogertaylor



Messages : 1509
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 36
Localisation : Devant mon mac

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 5:57

je dirai simplement: Waaaaaaaaaaooooooouuuu ça décoiffe tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:16

Electric Ladyland a écrit:
Qu'elles sont belles, ces mains levées...

bref, un concert quoi ...
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:19

Electric Ladyland a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

AAAAAH ! LE mouvement de tête en arrière quoi ! Il en a rien perdu !

en général c'est le mouvement de tête quand on ... par derrière.


(je vais arrêter sinon, tu vas vraiment croire que je m'acharne ... mais ça prouve que j'ai lu)
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:22

Electric Ladyland a écrit:
Gimli sur MSN me motive

toi aussi il t'a fait le coup avec sa webcam ?
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:23

..ben non, j'ai pas arrêté
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:28

Electric Ladyland a écrit:
je me fais fouiller....le vigile remarque que je peux au pire envoyer un tampon sur la tête de Bertrand mais que ce n'est pas bien méchant.

j'adore quand tu fais ta Lady
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:29

tounz a écrit:
Ton récit est très excitant mon coeur s'est accéléré pendant que tu fesai la queue pour le ticket
ça ... dès qu'on parle de queue
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:34

Gimli a écrit:
vas te laver au lieu de dire des conneries !! j'te jure ....

j'aurais ajouté : et brosse toi les dents !
Revenir en haut Aller en bas
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 8:41

Plus sérieusement : quel beau récit, merci pour ce partage. Tout ça me rappelle le concert QUeen + Paul de 2005 : je m'étais aussi juré de les voir et tout était magique et beau. A travers ton récit, j'ai revécu ces émotions, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Electric Ladyland
Membre VIP
Membre VIP
avatar

Messages : 3747
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   Lun 4 Oct - 9:26

T'inquiètes pas Leo, je connais ton humour

Pour le récit, j'ai voulu justement raconter tout ce que j'avais vu et qui n'était nulle part ailleurs. Car les médias ne peuvent pas s'empêcher de créer le débat......Et justement, le comportement des médias et leur relation au public ce soir-là était très symbolique. Je me sentais obligée de retranscrire ma conversation avec le type d'I-télé que j'ai trouvé aberrant, et qui en apprend beaucoup sur leurs méthodes.


Et sinon, aucun rapport, mais la phrase de tounz m'avait aussi interpellée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux Sombres Héros de l'Amer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux Sombres Héros de l'Amer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» défi N°7: l'année de vos 18 ans- Aux sombres héros de l'Amer- Noir Désir- 1989
» Aux sombres héros de l'amer - Noir Désir [Vidéo]
» Hi people !
» Aux Sombres Héros de l'Amer
» Les albums les plus sombres et déprimants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queenland - Le forum :: Tout ce qui est hors sujet :: Loisirs :: Musique-
Sauter vers: