AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les concerts auxquels vous avez assistés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Leolurex
Membre VIP
Membre VIP


Messages : 6028
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 40
Localisation : La Louvière (BE)

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 13 Nov - 22:45

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
PEG
Membre VIP
Membre VIP


Messages : 1123
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 40
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 29 Nov - 8:13

Donc le 25 novembre j'ai vu INDO au Zenith

Arrivée à 18H00 sans trop d'attente devant les grilles on rentre dans cette "citrouille" pour trouver une place pas trop degueu en plein centre !

La première partie était juste géniale et alors la impossible de trouver le nom de ce groupe !! Même Indo les a pas présenter ! C'es tune groupe français mais qui ont un répertoire en anglais !

Ils se sont fait siffler dans la salle j'ai trouvé ça lamentable car ils se sont donné grave su scène ! J'ai d'ailleurs j'ai eu très peur car aucune ambiance dans ce Zenith bondé les gens ne se levaient pas ne bougeaient pas, une dimanche matin à la cathédrale de Strasbourg ça doit être pareil !!

Bref 20h45 Arrivée d'Indo sur Go Rimbaud (pur bonheur)
Et là : déchaînement des foules (enfin !!)

La set list comprenait énormément de titres du dernier album "la républik des Météors"

ntro
Go Rimbaud
Marilyn
Republika
Little Dolls
Playboy
Punker
Le Lac
Le Manoir
Jdall

3ème sexe
Tes yeux noirs

La lettre de métal
Un ange à ma table
Alice et June
Popstitute
Club Météor

Rappel 1 :
June
Trois nuits par semaine
Junior Song
Bye bye Valentine

Rappel 2 :
L'aventurier
Le dernier jour :
Miss Paramount
Je t'aime tant

Bon enfin comme disait Nicola, un "une putain de salle", "un putain de public"

Bref un putain de concert !!

(Il remettent le couvert en mars et j'ai bien envie de me remettre à table Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
ninika



Messages : 407
Date d'inscription : 29/09/2010
Age : 31
Localisation : Charleroi (Belgique)

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 10 Oct - 2:32

Septembre 2010 : les Guns N' Roses... Franchement pas mal du tout. Places assises comme d'hab parce que j'vais faire pipi super souvent...
J'ai adoré voir ce concert, j'ai réalisé un rêve de jeunesse, mais si le groupe n'est plus le groupe original,... Mais j'y retournerais à l'occasion

Octobre 2008 : Kery James, dans la fosse car pas le choix. Ambiance de fous et belles prestations, enfin faut aimer le rap quoi. Aujour'd'hui je n'aime plus trop, il nous fait un trip religieux mais concert pas mal.

Avril 2005 : Queen + Paul Rodgers... Ce jour là j'ai brossé les cours après-midi, nous sommes partis en voiture de Charleroi jusqu'Anvers. Mon père me donne ma place. On fait la file et tout et tout et arrivée devant le contrôle, je ne retrouve plus ma place,je transpirais comme un goret, j'ai commencé à chialer comme une malade et je pensais déjà au suicide lol... Finalement je le retrouve dans mon sac.
J'étais super stressée, je pense n'avoir jamais été aussi excitée que ce jour là, jusqu'aujourd'hui, ça reste le plus beau jour de ma vie. Ok Y avait pas Freddie mais pouvoir voir Brian et Roger et entendre ces mythiques chansons en live, c'était magique.
Les jours qui ont suivis le concert, j'étais sur un nuage, et je sourais bêtement, comme après une bonne partie de jambes en l'air
Je ne pouvais plus avoir un autre sujet de conversation que Queen.

2004 : Renaud. Il a plu comme vache qui pisse, et Renaud ben c'est texte son cool mais c'est pas une bête de scène quoi

2001 : groupe trop nul qui s'appelle 112, pour faire plaisir à mon imbécile de frangin

1996 : Backstreet Boys. Ben oui, j'aimais bien à l'époque, j'ai pas honte de le dire
Revenir en haut Aller en bas
ninika



Messages : 407
Date d'inscription : 29/09/2010
Age : 31
Localisation : Charleroi (Belgique)

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 10 Oct - 2:35

A venir : Within Tempation, dont je connais juste une chanson ou 2 et encore, sans plus, mais je pense que le concert vaut le déplacement. J'ai acheté les billets pour l'anniv de mon ex et comme on est resté bon potes, voilà. Lui aime vraiment, moi avant lui je connaissais pas.

Roger Waters
Revenir en haut Aller en bas
rogertaylor



Messages : 1509
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 36
Localisation : Devant mon mac

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 10 Oct - 7:18

Futurs concerts:

la semaine prochaine:

Greenwich Cavern au Luxembourg
Greenwich Cavern + Scorpions: Amnéville

Novembre:

6 fois Deep Purple

Décembre

7 fois Deep Purple
+ peut être Alice Cooper à Marseille si je choppe un pass.

Mai:

Roger Waters 2x

Plus surement encore d'autres concerts pendant l'année. Il y en aura surement quelques uns en février et aussi surement au minimum une date sur la tournée des Rolling Stones. Plus peut être un festival ou l'autre en été.
Revenir en haut Aller en bas
Gimli
Membre VIP
Membre VIP


Messages : 3888
Date d'inscription : 24/02/2009
Age : 37
Localisation : Thônes

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 10 Oct - 10:06

t'es un malade !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reblochon-valdethones.com/
ninika



Messages : 407
Date d'inscription : 29/09/2010
Age : 31
Localisation : Charleroi (Belgique)

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Dim 10 Oct - 10:39

Moi aussi , l'année prochaine, j'ai bien envie de me faire un festival ou 2, au mois Werchter
Revenir en haut Aller en bas
AdrienPR1990



Messages : 59
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 26
Localisation : Paris, Fr.

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 5 Nov - 10:37

Comme j'ai beaucoup de retard, je mets tout d'un coup ! :s
Je mets déjà les set list et je vous livrerai mes impressions ultérieurement Smile

* Deep Purple - Paris, Le Zénith 24.01.2006

1. Pictures of Home
2. Things I Never Said
3. Wrong Man
4. Ted The Mechanic
5. Living Wreck
6. Rapture Of The Deep
7. Back To Back
8. Before Time Began
9. Contact Lost - Steve Morse Guitar Solo
10.The Well-Dressed Guitar
11. Lazy
12. Don Airey Keyboard Solo
13. Perfect Strangers
14. Junkyard Blues
15. Kiss Tomorrow Goodbye
16. Space Truckin'
17. Highway Star
18. Smoke On The Water

Encore:
19. Speed King (drum solo)
20. (bass solo) Black Night

* The Who - Paris, Bercy 06.06.2007

1. I Can't Explain
2. The Seeker
3. Substitute
4. Fragments
5. Who Are You
6. Behind Blue Eyes
7. Real Good Looking Boy
8. Baba O'Riley
9. Eminence Front
10. Drowned
11. A Man In A Purple Dress
12. The Real Me
13. You Better You Bet
14. My Generation
15. Cry If You Want
16. Won't Get Fooled Again

Encore:
17. The Kids Are Alright
18. Pinball Wizard
19. Amazing Journey
20. Sparks
21. See Me Feel Me
22. Tea And Theatre

* Deep Purple - Paris, Olympia 18.11.2007

1. Pictures of Home (Child In Time)
2. Things I Never Said
3. Into the Fire
4. Strange Kind of Woman
5. Rapture of the Deep
6. Mary Long
7. Kiss Tomorrow Goodbye
8. Contact Lost / Steve Morse Solo
9. The Well-Dressed Guitar
10. The Battle Rages On
11. Lazy
12. Loosen My Strings
13. Don Airey Keyboard Solo
14. Perfect Strangers
15. Space Trucking
16. Highway Star
17. Smoke On The Water

Encore:
Alouette, Gentille Alouette!
18. Hush (drum solo)
19. (bass solo) Black Night

Une soirée magnifique, deux heures de bonheur! Paice a commencé le concert avec la puissante intro batterie de Pictures Of Home. Très agréablement surpris d'entendre un extrait de Child In Time, The Battle Rages On et surtout Loosen My Strings que j'adore ! (mais j'avais l'impression qu'ils n'étaient pas tout à fait en forme pour cette chanson, j'avais joué en live auparavant...). Le public était plutôt récéptif !

* The Cure - Paris, Bercy 12.03.2008

1. Plainsong
2. Prayers For Rain
3. A Strange Day
4. alt.end
5. The Walk
6. The End Of The World
7. Lovesong
8. To Wish Impossible Things
9. Pictures Of You
10. Lullaby
11. From The Edge Of The Deep Green Sea
12. Kyoto Song
13. The Only One (Please Project)
14. Push
15. How Beautiful You Are...
16. Friday I'm In Love
17. Inbetween Days
18. Just Jike Heaven
19. Primary
20. A Boy I Never Knew
21. Shake Dog Shake
22. Never Enough
23. Wrong Number
24. One Hundred Years
25. Disintegration

Encore 1:
26. At Night
27. M
28. Play For Today
29. A Forest
Encore 2:
30. The Lovecats
31. Let's Go To Bed
32. Freak Show
33. Close To Me
34. Why Can't I Be You?
Encore 3:
35. Three Imaginary Boys
36. Fire In Cairo
37. Boys Don't Cry
38. Jumping Someone Else's Train
39. Grinding Halt
40. 10:15 Saturday Night
41. Killing An Arab
Encore 4:
42. Faith

Durée 3 heures et demie !!!

*Queen + Paul Rodgers - Paris, Bercy 24.09.2008

1. Intro - Cosmos Rockin'
2. Surf's Up... School's Out
3. Tie Your Mother Down
4. Fat Bottomed Girls
5. Another One Bites The Dust
6. I Want It All
7. I Want To Break Free
8. C-lebrity
9. Seagull
10. Love Of My Life
11. '39
12. Bass solo
13. Drum Solo
14. I'm In Love With My Car
15. Say It's Not True
16. Bad Company
17. Feel Like Makin' Love
18. Guitar Solo
19. Bijou
20. Last Horizon
21. Crazy Little Thing Called Love
22. The Show Must Go On
23. Radio Ga Ga
24. Bohemian Rhapsody

Encore:
25. Cosmos Rockin'
26. All Right Now
27. We Will Rock You
28. We Are The Champions
29. God Save The Queen

*Roger Hodgson - Paris, Olympia 24.03.2009

Part 1:
1. Take The Long Way Home
2. Give A Little Bit
3. Lovers In The Wind
4. Hide In Your Shell
5. Teach Me To Love Again
6. The More I Look
7. Easy Does It
8. Sister Moonshine
9. Rosie Had Everything Planned
10. Breakfast In America
11. All Along Came Mary
12. The Logical Song
Part 2:
13. Child Of Vision
14. Only Because Of You - Lord Is It Mine
15. A Soapbox Opera
16. The Awakening
17. Don’t Leave Me Now
18. Dreamer
19. Fool’s Overture

Encore 1:
20. School
21. It’s Raining Again
Encore 2:
22. Two Of Us


*Roger Hodgson - Paris, Olympia 23.05.2009

Part 1 :
1. Take The Long Way Home
2. Give A Little Bit
3. Lovers In The Wind
4. Hide In Your Shell
5. Teach Me To Love Again
6. Easy Does It
7. Sister Moonshine
8. Rosie Had Everything Planned
9. A Soapbox Opera
10. Along Came Mary
11. The Logical Song
Part 2 :
12. The Meaning
13. Breakfast in America
14. The More I Look
15. Child of Vision
16. Lord is it mine
17. Don't Leave Me Now
18. Dreamer
19. Fool's Overture

Encore 1:
20. School
21. Two Of Us
22. It's Raining Again
Encore 2:
23. Give A Little Bit

*Roger Hodgson - Paris, Olympia 07.07.2009

Part 1 :
1. Take The Long Way Home
2. Give A Little Bit
3. Lovers In The Wind
4. Hide In Your Shell
5. Easy Does It
6. Sister Moonshine
7. Rosie Had Everything Planned
8. A Soapbox Opera
9. Along Came Mary
10. The Logical Song
Part 2 :
11. The Meaning
12. Breakfast in America
13. The More I Look
14. Child of Vision
15. Only Because of You - Lord is it mine
16. Don't Leave Me Now
17. Dreamer
18. Fool's Overture

Encore:
19. School
20. It's Raining Again

*Roger Hodgson - Auxerre, Festival aux Zarbs 19.07.2009

1. Take The Long Way Home
2. Give A Little Bit
3. Lovers In The Wind
4. Hide In Your Shell
5. Easy Does It
6. Sister Moonshine
7. Breakfast In America
8. Along Came Mary
9. A Soapbox Opera
10. The Logical Song
11. Lord Is It Mine
12. Child Of Vision
13. Don't Leave Me Now
14. Dreamer
15. Fool's Overture

Encore:
16. School
17. It's Raining Again

*Deep Purple - La Courneuve, Fête de l'Huma 12.09.2009

Intro
1. Highway Star
2. Things I Never Said
3. Strange Kind of Woman
4. Rapture of the Deep
5. Fireball
6. Contact Lost - Steve Morse Solo
7. Sometimes I Feel Like Screaming
8. The Well-Dressed Guitar
9. Wring That Neck
10. The Battle Rages On
11. Don Airey Solo
12. Perfect Strangers
13. Space Truckin'
14. Guitar Intro - Smoke On The Water

Encore:
15. Southern Rock Wobble - Hush
16. Roger Glover Solo - Black Night

Mon troisième concert de Deep Purple, et je ne fus pas déçu (sauf par l'absence d'un solo de batterie de Ian Paice). J'ai vu un groupe plutôt en forme, et particulièrement Don Airey qui était surement le meilleur ce soir-là. Bon, Gillan a certes pas mal de difficultés avec les aigus...
Je retiendrai de ce concert The Battle Rages On (plus lent que d'habitude mais bien lourd comme il faut, j'adore), suivi d'un superbe Perfect Strangers. J'ai aussi bcp aimé le duo entre Morse et Airey sur Wring That Neck et le puissant jeu de Paice sur Smoke On The Water!

*Roger Hodgson - Paris, Palais des Congrès 24.09.2010

Part 1 :
1. Take The Long Way Home
2. Give A Little Bit
3. Lovers In The Wind
4. Hide In Your Shell
5. Easy Does It
6. Sister Moonshine
7. C'est Le Bon
8. Breakfast In America
9. Along Came Mary
10. A Soapbox Opera
11. The Logical Song
Part 2 :
12. Child Of Vision
13. Only Because Of You - Lord Is It Mine
14. Say Goodbye
15. Know Who You Are
16. Don't Leave Me Now
17. Dreamer
18. Fool's Overture

Encore:
19. Two Of Us
20. School
21. It's Raingin Again

Alors, dans l'ensemble plutôt bon concert. Roger était plutôt en forme. Pas de grands changements dans la set list, à part trois nouveaux : C'est le Bon (avec de nouvelles paroles), Know Who You Are et Say Goodbye (une intro rallongée assez sympa, un très bon son sur ce morceau, je n'en suis pas fan, mais là j'ai pris mon pied). L'intro à l'harmonica de School s'est fait la malle, dommage. Mais un enchaînement assez réussi entre Two of Us et School. Et puis le petit choeur d'enfants à la fin de It's Raining Again très agréable !

Mention spécial pour le solo de piano de Aaron MacDonald sur Child of Vision !! "Rick Davies pourrait être fier" Very Happy

On regrettera quand même l'absence de Puppet Dance :'( , Surely et Lady notamment. (2000 votes et trois nouveautés, dommage... Ca, c'est du foutage de gueule m'enfin bon...)

*Supertramp - Paris, Bercy 18.10.2010

1. You Started Laughing
2. Gone Hollywood
3. Put On Your Old Brown Shoes
4. Ain't Nobody But Me
5. Breakfast In America
6. Cannonball
7. Poor Boy
8. From Now On
9. Give A Little Bit
10. Downstream
11. Rudy
12. It's Raining Again
13. Another Man's Woman
14. Take The Long Way Home
15. Bloody Well Right
16. The Logical Song
17. Goodbye Stranger

Encore:
18. School
19. Dreamer
20. Crime Of The Century

Mon premier concert de Supertramp et je ne fus pas déçu. Des les premières notes de You Started Laughing, le son était la : le clavier, la voix (bien que moins de nuances dans les aigus) et la batterie !!! Chapeau Bob, quel son et quel jeu !
Le public commence a se réveiller sur Ain't Nobody But Me puis sur Breakfast In America. Très agréablement surpris par Jesse et Gabe, même si ce dernier est plus scolaire, sa voix est peut-être plus proche de celle de Roger. Pour ce qui est de son absence, seuls les fans comme nous sont au courant, sinon, tout le monde s'en fout.

Au passage, j'ai trouve pathétique la distribution de flyers sur sa nouvelle tournée en 2011 juste avant le concert (il pourraient d'ailleurs changer la présentation depuis le temps). Pour moi, l'absence de Roger s'est vraiment fait sentir sur The Logical Song d'un point de vue vocal, moins sur Dreamer.
Rick a vraiment pris son pied sur les chansons d'Hodgson. Pourquoi Roger décide-t-il de ressortir cette vieille histoire en sommeil depuis 1979 ?

Une version pechue de Cannonball, avec un entrainant solo d'orgue hammond qui remplace le synthé de 1985. Le clou du spectacle restera pour moi la prestation de Rick sur Another Man's Woman. Il paraît qu'il n'était pas très en forme hier soir. Qu'est-ce que ce serait s'il est en forme?! Smile
Un splendide final sur Crime Of The Century avec des effets de lumières et d'ombres chinoises sur Bob a chaque coup de fut qui faisait trembler toute la salle. Une fin originale avec un groupe qui ne revient pas saluer après les rappels. Pareil qu'en 1997 et 2002 d'après ce qu'on avait pu me dire, donc je ne suis pas surpris.

Quelques titres inattendus dans la set list : Put On Your Old Brown Shoes et Poor Boy (génial la trompette!) et même Gone Hollywood (mais dont j'avais déjà eu vent).
J'avais pré-commandé le CD du concert il y a qqs jours, j'espère le trouver rapidement dans la boite aux lettres ! Wink

*Supertramp - Paris, Bercy 28.10.2010

1. You Started Laughing
2. Gone Hollywood
3. Put On Your Old Brown Shoes
4. Ain't Nobody But Me
5. Breakfast In America
6. Cannonball
7. Poor Boy
8. From Now On
9. Give A Little Bit
10. Downstream
11. Rudy
12. It's Raining Again
13. Another Man's Woman
14. Take The Long Way Home
15. Bloody Well Right
16. The Logical Song
17. Goodbye Stranger

Encore:
18. Don't You Lie To Me
19. School
20. Dreamer
21. Crime Of The Century

Un concert génial, bien meilleur que le premier bercy. Un groupe beaucoup plus en forme ! Énorme prestation sur Another Man's Woman, Rick a ralongé son solo d'au moins 2 minutes/2 minutes 30. Encore une fois, pas déçu par Jesse et Gabe. Y a que sur The Logical Song que ça passe pas trop. Et très agréablement surpris de l'ajout de dernière minute de Don't You Lie To Me que j'aime vraiment ! J'adore la version de 1997. Un pur plaisir de les voir s'éclater autant sur ce morceau, qu'ils n'avaient visiblement pas (ou très peu) répété avant. Davies s'est d'ailleurs excusé avant School Very Happy Il y a en effet eu une petite (grosse) pétouille au début !
Qu'on ne vienne plus me dire que Supertramp ne tourne que pour le fric, j'ai vu un groupe qui prenait un réel plaisir hier sur scène !
Toujours aussi bluffé par ce son sur le vibrant Crime Of The Century, les effets lumières sur la batterie pendant que tout Bercy vibrait.... magique ! Shocked

Et puis... Rick a parlé Wink

Merci les clodos et j'espère qu'ils reviendront nous livrer encore un peu de magie ! Et qui sait, avec Roger peut-être...

*Deep Purple - Paris, Le Zénith 10.11.2010

Intro
1. Highway Star
2. Hard Lovin' Man
3. Maybe I'm A Leo
4. Strange Kind of Woman
5. Rapture of the Deep
6. Fireball
7. Silver Tongue
8. Contact Lost - Steve Morse Solo
9. When A Blind Man Cries
10. The Well-Dressed Guitar
11. Almost Human
12. Lazy
13. No One Came
14. Don Airey Solo
15. Perfect Strangers
16. Space Truckin'
17. Jam - Smoke On The Water

Encore:
18. Going Down - Hush
19. Roger Glover Solo - Black Night

Les lumières se sont éteintes et l'intro orientale et psychédélique a commencé à se faire entendre. Le public était de plus en fou. Dans le noir, les cinq membres de Deep Purple sont arrivés par l'arrière de la scène... Et Ian Paice a commencé le concert avec son habituelle petite intro et c'est parti pour Highway Star ! Enchaînement avec Hard Lovin' Man (qui du coup n'ouvre plus les concerts mais je crois que je préfère).

Ils avaient tous le smile, ça fait vraiment plaisir à voir. J'étais juste devant Steve Morse. Il m'a vraiment impressionné ainsi que Don Airey (désormais totallement intégré au groupe). Ian Gillan avait bcp de mal dans les aigus, mais il le sait, et ça ne l'empêche pas de prendre plaisir sur scène. Mais je pense qu'ils devraient soit changer la game de certaines chansons ou alors tout simplement les gicler de la setlist (Fireball, Space Truckin').

Grande surprise de réentendre Silver Tongue & Almost Human. "Bananas" et "Abandon" n'ont pas été complètement oubliés, c'est cool ! J'aurais peut-être préféré I Got Your Number & Any Fule Kno That, mais c'était quand même génial. Morse et Airey nous ont livré des soli dignes de ce nom, mais malheureusement, pas de solo de batterie comme je l'espérais...

Mais en fin de compte, j'ai passé une soirée géniale !
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:47

WHITESNAKE : Live at the Taverne des Billards , 30/11/06

Bon , ça y est nous les avons vus . Deux mois plus tôt ,je m' étais rendu sur ce lieu mythique qu'est l'Olympia puisque que j'avais assisté au concert de Blackmore's Night .
En effet , la Taverne des Billards se situe à l' intérieur même de l' Olympia , en annexe en quelque sorte .
Attendant devant la célèbre entrée dans un froid glacial , des copains du Forum Purple me rejoignent et d' entrée de jeu nous commençons à épiloguer sur le double album live Live in the shadow of the blues . Chacun y va de sa critique ou plutôt de ses impressions personnelles .
Peu avant 20h 45 , le Cov' et Doug Aldritch traversent le célèbre couloir bercés par la musique de Phoenix qui se produit sur la main - stage ce soir - là . Les vivas se font entendre pour les accueillir .
Nous nous acheminons vers la Taverne des Billards et puis au détour du long couloir , je croise Doug à qui je serre la main très chaleureusement et lui souhaite "bonne chance" pour ce mini concert acoustique .
La salle est magnifique . Ornée de statues baroques , celle - ci comporte un plafond qui est exceptionnellement haut ( probablement pour une meilleure acoustique des .............................boules de billard ) .Une petite scène , intime et conviviale se profile à l' autre extrémité de la pièce .
Les deux compères finissent par apparaître , montent sur scène et semblent visiblement détendus .
Give me all all your love entame le set . Le Cov ' est en voix et cela s' entend : voix chaude gorgée de feeling . La version est magnifique . A la fin de ce morceau , le vocaliste précise que nous pourrons nous livrer à un jeu de s - réponses .S' ensuit Ain' t gonna cry no more , morceau qu' il n' a pas interprété depuis fort longtemps . Chantée magnifiquement , cette chanson prend un autre essor en acoustique .
Visiblement très détendu ainsi que que je vous en ai fait part précédemment ,le Cov' pose une qui va ravir le public ( " What do you want to hear ? " : que voulez vous entendre ? ) Ce à quoi un des copains ,qui n' était pas référencé sur la liste des invités et qui a donc pu rentrer , s' écrie " Northwinds ".David s' éxécute en délivrant une version chargée d' émotion .
Le David réitère sa et je prends les devants puis m' écrie "Blindman" . Faisant mine de ne pas s' en souvenir ( " I don't remember that song ) , il m' invite à fredonner la première phrase de la chanson qu' il poursuit dans la seconde . Grand moment d' émotion pour le Philou qui probablement , ne s' en remettra jamais . La chanson est interprétée avec feeling et maestria . Le Doug s' était arrêté de jouer , tant la voix du sieur Coverdale était claire et bluesy .
Prenant une seconde pause après ce moment inoubliable , il invite son auditoire à lui poser quelques s . L' une d' elles attrait aux thèmes abordés dans ses chansons . Le Cov' répond qu' il est vivement préoccupé par les problèmes liés à l' environnement mais qu' il ne se sent pas suffisamment investi pour dénoncer quoi que ce soit ou faire de Whitesnake un groupe " politique". Cependant , il avoue aimer les arbres de cette planète ( "I love fucking trees" : équivoque , non ? )
Ayant aussi précisé au départ que le récent double album live constituait le terme d' un chapître , le Cov' accompagné de son fidèle comparse ( sérieux comme un premier de la classe), interprète 2 nouveaux titres All I want is you puis Dog dans des versions dépouillées ( c'est de l' unplugged ) . Oserais - je dire que ces nouveaus titres ne m' ont guère plus convaincu que cela sur le live ? Là , encore , les 2 titres semblent transcendés par l' interprétation acoustique qui en est faite .
Les accords de Here I Go again résonnent aussitôt ce qui offre au public l' occasion de participer activement et de chanter avec verve ce titre magnifique . David achève le set et sort de scène , accompagné par Doug .
Quelques minutes plus tard , les 2 compères reviennent sous les applaudissements nourris afin de se livrer à la traditionnelle séance de dédicace , le tout châpeauté par Olivier Garnier , responsable de Replica Records et SPV France , label du groupe .Me reconnaissant , Doug m' invite et signe le livret intérieur du Live in the shadow of the blues , me salue et me resserre la main très chaleueusement . Je me dirige vers David qui me signe le Live in Paris 1975 , ce qui me permet de lui poser la suivante : " Was it good memory ? YeSSSSSSSSSSs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! " Puis lorsque je propose à David de dédicacer Ready and willing ( vinyl d' origine) , le vigile intervient et tente de me dissuader . Le Cov 'se saisit alors de mon vinyl , le signe puis me salue à la japonaise en mettant ses mains devant lui . Après une poignée de main très chaleureuse , je prends congé et lui souhaite bonne chance pour la suite .
Ce fut donc magique et ce sera inoubliable , notamment grace à Blindman .
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:47

MAGNUM : Paris , Trabendo , 15/5/07

En ce 15 mai pluvieux , Magnum vient se produire au Trabendo devant un auditoire assez clairsemé .
En première partie , un jeune groupe niçois , répondant au nom d' Anthropia , délivre un set rageur influencé comme il se doit par des groupes comme Dream Theater ou Eldritch pendant 45 mn . Intéressant au début , un peu fatigant sur la fin .
C'est vers 20h50 que Magnum s' empare de la modeste scène du Trabendo. Le premier titre fait honneur au nouvel album Princess and the broken arrow puisqu' il s' agit de When we were younger , interprété dans une version décoiffante .Sitôt dit , sitôt fait, Backstreet kid de l' album Vigilante s' enchaine très rapidement . Les compères sont en forme surtout Harry James, le batteur que Magnum a débauché de Thunder .Le passage en revue du nouvel album se poursuit grace à Like brothers we stand qui s' avère magistralement interprétée par le combo . Le premier classique On a storysteller's night dynamise encore un peu plus le public qui visiblement demeure très enthousiaste , quant au fait de rééentendre ce standard . Retour au nouvel album avec Out of the shadow joué dans une version quasi semblable à celle de l' album .Succède à ce nouveau morceau un autre grand classique du groupe , How far Jerusalem . Magnifique en tous points de vue .
Dans cette première partie du show , le nouvel album est mis sur un piédestal puisque est annoncé Dragons are real , délivré dans une version parfaite .Malgré tout , on sent chez Bob Catley , une petite gêne au niveau vocal . En effet , à plusieurs reprises , le vocaliste force davantage sur sa voix . Pas étonnant , car nous constatons qu ' avant le show , le sieur Catley a absorbé pas moins de 3 ou 4 canettes de bière .
Les Morts Dansants est un titre reconnaissable entre tous : les fans en sont conscients et font part au groupe de leur satisfaction .S' ensuit We all run extrait de l' avant - dernier album Brand new morning . Vigilante se fait entendre dans une version pour le moins décoiffante . La chanson suivante est , à mon sens , une des plus belles que le groupe ait écrites , à savoir The Spirit , interprété dans une version prenante . Emotion garantie . Bob Catley tente de faire chanter le public et y parvient avec succès .
All England 's eyes , extrait de On a storyteller's night succède à ce grand moment chargé d' émotion . Mark Stanway , l' organiste martèle ses claviers jusqu' en être presque épuisé à la fin du morceau . Plus tout jeune , le Stanway . A ce propos , physiquement , notre ami semble véritablement marqué par une vie dissolue surtout lorsqu ' il fit partie de Grand Slam du grand Phil Lynott (R.I.P), connu pour ses excès en tout genre .
Kingdom of Madness est ensuite interprété dans une version , somme toute assez classique , Tony Clarkin , le guitariste assène ses riffs acérés et étincelants .
Le groupe s' éclipse pendant quelques minutes pour revenir et interpréter encore un extrait du nouvel album , à savoir Thank you for the day . Le concert s' achève sur une version dantesque de Sacred hour .
Un bonheur n' arrive jamais seul . Quelques minutes après le concert , le groupe se prêta au rituel des dédicaces et des photos , le tout sans mouvements d' humeur . Quelle classe !!!!! Ce fut donc une excellente soirée de bout en bout .

Set - list
When we were younger
Backstreet kid
Like brothers we stand
On a storyteller's night
Out of the shadows
How far Jerusalem
Dragons are real
Les Morts dansants
We all run
Vigilante
The Spirit
All England's eyes
Kingdom of madness

RAPPEL
Thank you for the day
Sacred hour
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:48

IRON MAIDEN : Paris , Espace Balard , 29/10/84

Le souvenir de ce concert restera à jamais gravé dans ma mémoire , tant il fut intense de bout en bout .
En ce 29 octobre 1984 glacial ( il y avait encore des saisons en ce temps - là ) Iron Maiden fit une halte à Paris sous le modeste châpiteau de l' Espace Balard pour la tournée la plus monumentale que le groupe ait réalisée à savoir le World Slavery Tour . Cette tournée couvrit plus de 200 dates au terme duquel le combo sortit épuisé , harassé . Des rumeurs de split ont même circulé à l' époque .
Après une première partie assurée par Mötley Crüe qui assura un show sans surprises , le discours de Churchill se fit entendre pour annoncer l' entrée en scène du groupe . Aces high entama les hostilités . Le public déchaîné se déplaçait latéralement , ressemblant au mythique Kop de Liverpool des années 70 . Le combo s' embarque dans une interprétation hallucinante de 2 minutes to midnight . C'est à se demander si le groupe sera en mesure de tenir ce rythme infernal pendant près de 2 heures . Eh bien oui . Bruce annonce The Trooper interprété dans une ambiance de délire indescriptible . Le refrain contenant les célèbres AAHH , AHHH, AHHH se verra renforcé par un rôt biérisé du plus bel effet chez mon voisin de droite , laissant diffuser des effluves pour le moins odorantes . Y a des choses qui marquent .
On poursuit toujours dans le répertoire de Piece of mind puisque le groupe s' attèle à l' interprétation de Revelations . Ce soir - là , ce fut dantesque car Steve Harris , visiblement déchainé avec sa désormais basse bleue exhorte le public à headbanguer comme un seul homme , ce qui fut fait dans la minute qui suivit . Les crinières se balançaient de haut en bas , laissant ainsi échapper des milliers de goutellettes de sueur . Mais non , ce n'est pas sale !!!
L' enchainement avec Flight of Icarus ( premier single de Piece of mind ) fut imparable .
Bruce , dans un français quasi impeccable , exposa ses raisons pour lesquelles le groupe s' était attelé à composer le morceau qui allait suivre à savoir Rime of the Ancient Mariner ( l' histoire d' un albatros épris de liberté) . Ce titre éminemment long ( peut - être en est - ce la cause ? ) n'est plus interprété aujourd'hui , ce qui est fort dommage d' ailleurs .Le break ( passage inspiré d' un poème de Samuel Taylor Coleridge ) durant lequel Harris délivre ses accords que tout bassiste de hard - rock s' évertue à reproduire , fut ponctué d' un évènement particulièrement cocasse . En effet , les lumières s' éteignirent subitement , ce qui amplifia l' aspect mystérieux de ce morceau et de fines goutelettes de sueur commencèrent à nous tomber dessus . On se serait crû en pleine mousson asiatique !!!
Après ce long morceau qui fit état de la puissance vocale de Bruce , notamment sur le passage final , le groupe interpréta le seul instrumental du nouvel album à savoir Losfer words . Ce fut somme toute une version analogue à celle figurant sur l' album .
Ayant à coeur de défendre son nouvel album sur scène et plus particulièrement à Paris , où l' accueil s'est toujours révélé des plus chaleureux , le groupe se mit à jouer Powerslave dans une ambiance de feu .
Le morceau dévia ensuite sur un solo très inspiré de Dave Murray .
L' introduction ultra - célèbre de The number of the beast se fit entendre et à ce moment présent , le public devint FOU , une attitude comparable à celle du Kop du Liverpool F.C dans les années 70 .
A cet instant - là , les classiques s' enchainèrent au pied levé : Hallowed be thy name pour commencer dans une atmosphère limite orgiaque ( non , je plaisante ) où Bruce , en forme comme jamais réalisa une performance vocale remarquable puis 22 Acacia Avenue puis Iron Maiden , les 2 titres ayant été interprétés dans des versions magnifiques .
Le groupe prit congé pendant quelques minutes .
Bruce se chargea de présenter les membres dans une ambiance dont je vous laisse seuls juges puis nous gratifia du titre suprême de meilleur public du monde ( " Vous êtes les meilleurs ") Quel démagogue ce Bruce !!!
Run to the hills fut ensuite interprété avec maestria nous permettant de nous égosiller une fois de plus . Running free incita notre ami vocaliste à nous faire participer activement , ce que nous fîmes avec coeur . Le concert s' acheva sur une version somme toute assez classique de Sanctuary mais efficace clôturant un gig exceptionnel .Le bootleg The Power of Paris est là pour me le rappeler .
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:48

GARY MOORE : Paris Zénith , 14/11/85

C'est donc sur un souvenir vieux de 22 ans et sur l' écoute simultanée du bootleg que je vais vous relater ce concert mémorable .
Run for cover sur lequel repose cette tournée , est sorti quelques mois plus tôt . Le Moore s' embarque dans une tournée européenne qui passe par Paris le 14 novembre 1985 avec Mama's Boys en support -act .
Le show débute avec le titre éponyme du nouvel album Run for cover interprété dans une version incendiaire . Murders in the sky , relatant le tragique épisode d' un Boeing 747 sud - coréen abattu par la chasse soviétique en 1984 est ensuite interprété .La version délivrée ici dévoile tout le talent de notre ami Gary qui n'est pas venu ici pour faire de la figuration mais bel et bien pour en découdre . Les soli sont incisifs et dévastateurs .
Shapes of things des Yardbirds est méconnaissable quand on connaît l' original est magistralement chanté par son fidèle comparse Neil Carter ( ex- UFO ). En effet , le morceau dure prés de 8 minutes et le groupe se déchaine littéralement .
Cold hearted , morceau sur un tempo plus lourd que les 3 précédents est interprété avec brio et maestria . J' ai toujours aimé cette chanson .
Gary s' embarque dans un classique qu' il avait déjà interprété au Breaking Sound Festival du Bourget en août 84 , à savoir The End of the world . Nothing to lose , extrait de Run for the cover , suit immédiatement après dans une version plus enlevée que la version initiale .
Pause romantique puisque Gary décide de jouer un titre sorti récemment en maxi en l' occurrence Empty rooms . Malgré ses balafres ,le père Gary est un être doué de sensibilité .Eh oui , ça ne s' improvise pas . La version interprétée ce soir - là fut belle à pleurer .
L' Irlandais empoigne une guitare acoustique et entame Victims of the future , chanson - titre de l' album précédent . La lourdeur transparaît du morceau beaucoup plus que sur l' album studio . A l' issue de cette chanson , Gary Moore fait état de tout son talent de guitariste en nous gratifiant d'un solo éblouissant .
L'intro d' Out in the fields et votre serviteur , fan depuis des années de Thin Lizzy et de son leader charismatique Phil Lynott , espérait bien secrètement une venue impromptue du grand gaillard . Mais non , il ne vint pas comme il l' avait poutant fait à l' Hammersmith Odeon de Londres , deux mois plus tôt . Deux mois plus tard , il disparaissait dans les circonstances que l' on connaît . All messed up permet à Gary de faire participer le public déchainé ce soir -là . Rockin ' every night s' enchaine magnifiquement à All messed up . Le public devient fou , tant la version est apocalyptique . La reprise de Free, Wishing well qui suit est interprétée d' une façon assez similaire à celle qui figure sur l' album live de 1983 ( Rockin ' every night acheté à l' époque en import japonais chez Juke Box , au centre commercial Gaîté - Montparnasse ) . Que de souvenirs !!!!!
Le concert s' achève sur 2 morceaux d' anthologie : Back on the streets et Parisienne walkways (co - écrit avec le grand Phil ) . La version est émouvante , étourdissante de feeling et de technicité .
Voilà ce concert que je n' oublierai jamais grace au programme acheté ce soir -là , le ticket que je conserve bien précieusement avec les autres et le bootleg récupéré , il y a deux ans .
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:50

SCORPIONS : Paris Bercy , 29/2/84

Grand jour pour les Franciliens. En ce jour béni du 29 février 1984, fut inauguré le Palais Omnisports de Paris Bercy . Je m' y rendis en compagnie de Rem77 et d' un de ses collègues.
Pour cette toute première affiche, les Scorpions y font une halte pour célébrer la parution de leur dernier album en date Love At First Sting qui , à cette époque , fut un immense succès notamment grâce à la ballade Still Loving You. Cela constitue le dernier concert européen.
Dans leurs valises , les Teutons ont emmené les rugueux Irlandais qui se font appeler les Mama's Boys . Fiers de leurs 2 albums Plug It In et Turn It Up , les frères Mac Manus délivrèrent un show torride sans fioritures.

Quelques instants plus tard , les lumières s' éteignirent à nouveau pour signaler l' arrivée des Scorps dans un nuage de fumée après une introduction pour le moins cataclysmique . Coming Home déboula tel un ouragan sur le P.O.P.B et fut aussi enchaîné à Blackout qui reçut un accueil chaleureux de la part du public. Visiblement , le gang de Hannovre n' a pas l' intention d' effectuer de temps mort . En effet , survient Loving You Sunday Morning dans une version apocalytique . Les musiciens sont heureux d' être présents ce soir , sachant qu 'ils inaugurent une enceinte dont on s' apercevra par la suite que l' acoustique ne se révèlera pas excellente.
Deuxième titre du nouvel album : Bad Boys Runnin'Wild . La version proposée fut magnifique surtout au niveau de l' introduction du riff . Klaus Meine semble en voix (il va vite déchanter et ce , dans les deux sens du terme). Le titre achevé , le vocaliste remarqua que dans la fosse , certains spectateurs se bousculaient voire se battaient . Il les somma de stopper immédiatement sous peine d' arrêter le concert qui devait être" considéré comme une fête", tels furent ses propos. 1er incident sans conséquence.
Meine annonça Make It Real d' Animal Magnetism qui fut interprété avec maestria . J' aimé toujours aimé cet album notamment pour ce titre , Don't Make No Promises et Lady Starlight .
Big City Nights , autre nouveau titre met tout le monde d' accord , tant la puissance de feu fut "meurtrière" ce soir-là . Le titre que beaucoup d' aficionados de la guitare survint juste après , puisque Meine s'écria "Coast To Coast !!!!!!!!! " . Il est fort dommage que le Schenk ne fit pas d' apparition comme le firent Meine et Rudolf Schenker lors d' un concert du MSG à l' Hammersmith Odeon de Londres en octobre 83 sur Doctor Doctor d' UFO . Le tout sera immortalisé sur l' album live Rock Will Never Die.
Les notes d' Always Somewhere résonnèrent dans l' arène , provoquant dans le public , une réaction émue , tant ce titre est BEAU . Et puis , le deuxième incident survint . Soudain , Klaus Meine quitta la scène . Interloqués , nous nous demandâmes ce qui se tramait . Pendant ce temps , les quatre autres musiciens poursuivirent la chanson . Et là , il y eut un grand moment d' émotion , nous chantâmes couplets et refrains d' Always Somewhere .Inoubliable !!!!!!!!!!!!!! Le titre achevé , Klaus Meine , après quelques minutes de flottement , revint en s' excusant de la panne vocale dont il avait été victime . Quelques temps plus tard , il sera opéré d' un polype au niveau des cordes vocales. Holiday fut interprété avec son lot d' émotion puisque comme sur le titre précédent , nous prîmes une part déterminante . C'est ailleurs cette version qui fut retenue pour figurer sur le double live World Wide Live qui sortira courant 85.
Le single choisi pour Love At First Sting , Rock You Like A Hurricane , fut , somme toute , interprété dans une version efficace mais classique.
S' ensuivit Can't Live Without You délivré dans une version ultra- rapide enchainé au solo de batterie d' Herman Rarebell qui nous fit état de son talent. Don't Make No Promises suivit de près dans une version particulièrement enlevée . L' autre grand morceau de Blackout , Dynamite , fut exécuté avec une puissance telle , qu ' à son terme , nous fûmes assommés par tant de décibels .
Ce fut ensuite au tour de The Zoo qui s' étira sur plus de 6 mn , titre durant lequel Meine exhorta le public à se manifester encore davantage . Another Piece Of Meat clôtura cette grand'messe dans une magie indescripitible . Le public était aux anges .
Le rappel ne fut pas bien long puisque les cinq Teutons revinrent interpréter Can't Get Enough dans un déluge de décibels.
Voilà pour ce souvenir , grâce bien évidemment au boot récupéré depuis . Disons que nous eûmes l' impression d' assister à un concert émotionnellement très fort , notamment sur Always Somewhere et Holiday.
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 20:50

QUEEN : Paris , Palais des Sports , 19/4/82

Réjoui à l'idée d' assister à mon premier concert , je me dirigeai vers le Palais des Sports qui se remplit tout doucement . Queen vint effectuer la promotion de son album Hot Space fortement vilipendé par la presse spécialisée de l'époque .
Quelques minutes plus tard , les lumières s'éteignirent pour accueillir le groupe Bow Wow Wow (ne pas confondre avec le groupe de hard rock nippon où figurera quelques années plus tard un des intermittents du Rock , à savoir Neil Murray ) . Oeuvrant dans une new wave indigeste de l'époque , le groupe vit son set s' écourter et sortit sous les jets de bouteilles et projectiles en tout genre , le chanteur n'hésitant pas à user de son majeur pour manifester son mécontentement .

Après cet épisode fâcheux , les lumières se ré-éteignirent dans une ambiance de folie indescriptible . Queen était bien là au complet , entama Flash puis The Hero sans temps mort . Tie Your Mother Down se fit entendre dans un déluge de décibels , Mercury chantant admirablement bien et May assurant les soli incisifs avec brio . Action This Day , extrait de Hot Space lui succède dans une version assez fidèle à celle qui figure sur l'album . L'ami Freddie se mit seul au piano face à ses verres de bière qui menacent de se renverser à chaque fois qu'il martèle son clavier et interpréta Play The Game dans une version particulièrement émouvante. Retour à l'album Hot Space que le groupe est venu promouvoir . En effet , le quatuor entama Staying Power (titre que je déteste au plus haut point ) dans une version qui ne me toucha guère .
De retour à son piano , Freddie introduisit ce titre magique qu'est Somebody To Love (que reprit magnifiquement George Michael lors du concert -tribute à Freddie au Wembley Stadium , le 20 avril 1992) et en délivra une version dantesque . Get Down Make Love de l'album News Of The World permit au public de constater à quel point le light-show du groupe fut particulièrement performant pour l'époque . Under Pressure , initialement interprété en duo avec David Bowie , sera délivré dans une version , ma foi, satisfaisante , titre qui, avec le temps , deviendra un incontournable des set-lists du groupe . John Deacon , le bassiste s'en donnera à coeur joie notamment sur l' intro vrombissante de ce morceau.
Quart d'heure romantique pour le public parisien que Mercury va solliciter activement sur Love Of My Life . Malgré le barrage de la langue , la réaction est enthousiaste de la part de Freddie , celui-ci ayant manifestement occulté la piêtre prestation du public de Montréal que l' on peut aujourd' hui écouter sur le double live Rock Montreal qui vient de paraître. Seul devant son piano , Mercury captive, enthousiasme et envoûte son auditoire grâce notamment à l' interprétation de ce merveilleux morceau qu'est Save Me .
Le set redémarre de plus belle avec le titre Back Chat issu également de Hot Space . A oublier. Les accords de Fat Bottomed Girls , extrait de l'album Jazz résonnent dans l'enceinte du Palais des Sports . Ce titre est , note pour note interprété d'une façon similaire à celle qui figure sur l'album . Brian May et le Mercury s'amusent à se poursuivre , laissant sur le côté gauche de la scène , l'impertubable John Deacon . Derrière , Roger Taylor martèle ses fûts comme un damné et à la fin du morceau se leva brusquement pour saluer le public . Mercury empoigna , à ce moment précis , une guitare pour introduire Crazy Little Thing Called Love qui dura près de 6 minutes. Mustapha de Jazz introduisit LE morceau de Queen , à savoir Bohemian Rhapsody , où si je me souviens bien , on aperçut un écran où figurèrent les quatre visages des membres du groupe , interprétant le passage classique. Le morceau, une fois achevé , reçut comme à chaque fois qu' il est interprété , une ovation sans précédent . Brian May , déchainé comme pas un , s'attaqua à Now I'm Here donnant à l' opportunité au vocaliste de faire participer son auditoire une fois de plus . Le morceau déboucha sur Dragon Attack extrait de The Game puis reprit sa trame initiale . A partir de là , le rythme s' accéléra : Another One Bites The Dust fit son apparition dans une version bien enlevée , titre auquel fut enchainé sans temps mort Sheer Heart Attack dans une version incendiaire .
Le groupe choisit ce moment bien particulier pour s' éclipser pendant une bonne dizaine de minutes pour mieux revenir avec l' interprétation de deux classiques ,We Will Rock You et We Are The Champions . Le concert s' achèvera en apothéose grâce au God Save The Queen .
Pour un premier concert, ceci s' avèra un grand souvenir . Je les revis deux ans plus tard avec autant d' enthousiasme.

Set-list

Intro
Flash
The Hero
Tie Your mother Down
Action This Day
Play the Game
Staying Power
Somebody To Love
Get Down Make Love
Under Pressure
Love Of My Life
Save Me
Back Chat
Fat Bottomed Girls
Crazy Little Thing Called Love
Mustapha
Bohemian Rhapsody
Now I'm Here
Dragon Attack
Now I'm Here (reprise)
Another One Bites The Dust
Sheer Heart Attack
We Will Rock You
We Are The Champions
God Save The Queen
Revenir en haut Aller en bas
AdrienPR1990



Messages : 59
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 26
Localisation : Paris, Fr.

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 21:15

DEEP PURPLE et l'Orchestre Philharmonique de Francfort
Théâtre Antique de Vienne, 27 juillet 2011

Orchestral Intro
Highway Star
Hard Lovin' Man
Maybe I'm A Leo
Strange Kind Of Woman
Rapture of the Deep
Woman From Tokyo
Contact Lost - Steve Morse solo
When A Blind Man Cries
The Well-Dressed Guitar
Knocking At Your Back Door
Lazy
No One Came
Don Airey solo
Perfect Strangers
Space Truckin'
Smoke On The Water

Encore :
Going Down (intro) - Hush (Ian Paice drum solo)
Roger Glover solo
Black Night / Medley : Pictures of Home, How Many More Times...

Concert largement supérieur à Paris en novembre dernier. Sans redire ce qui a été dit, j'ai trouvé un Gillan bien plus en forme qu'avant, chantant avec beaucoup plus de facilité ! Et toujours en comparaison avec le show parisien, j'ai vu un Paicey beaucoup plus en forme ! Déjà, son solo sur Hush de plus de 30 secondes en est la preuve ! Je kiffe ce mec ! Airey toujours hallucinant, il a décidément trouvé sa place au sein du groupe !

Quant à l'orchestre, sur certains morceaux je l'oubliais, mais sur d'autres... Rapture Of The Deep a pris pour moi une toute autre dimension. Contact Lost aussi mais surtout The Well-Dressed Guitar ! On sent que ce morceau a été écrit pour être joué avec un orchestre ! Woman From Tokyo était pas mal du tout aussi. L'ajout de Knocking At Your Back Door me faisait un peu peur, mais la version qu'ils nous ont livré était vraiment bonne. En effet plus lente mais l'orchestre a réellement apporté un plus au morceau ! When A Blind Man Cries, j'ai adoré, avec un Gillan effectivement beaucoup plus reposé qui ne force pas trop sur sa voix, mais qui, grâce à son nouveau mode de vie sans doute, chante avec bien plus d'aisance. Sympa le duo entre Airey et l'orchestre pendant le solo de claviers. Très bonne version de Smoke avec un batterie puissante : j'adore !
Et, même si les rappels ne changent pas depuis des lustres, j'ai vraiment pris mon pied. J'ai beaucoup aimé ce que faisait l'orchestre sur Hush, no comment pour le solo de batterie (je vénère ce mec )... Et puis, ce ne fut pas désagréable d'entendre un petit riff de Pictures of Home dans Black Night, dommage que le titre n'a pas été joué en entier, surtout avec l'orchestre...

Le changement de totalité sur Perfect Strangers m'a perturbé puisque, en effet, l'intro est jouée avec la tonalité d'origine... M'enfin, je ne vais pas boudé mon plaisir !
En gros, ce concert fut pour moi excellent, peut-être le meilleur du pourpre que j'ai vu jusqu'à présent (après Paris 2006, Paris 2007, Fête de l'Huma 2009 et Paris 2010), en tout cas bien au dessus du Paris 2010 (notamment pour Gillan et Paice comme je l'ai précisé plus haut) ! Je suis d'ailleurs toujours sur mon petit nuage ! J'avais peur d'être déçu, je ne l'ai pas été !
Et puis le cadre était magnifique : la lumière du soleil couchant projetée sur les gradins à travers la scène n'a fait qu'améliorer le contexte !
J'espère vraiment un album live de la tournée, sans doute en vain d'ailleurs...
Bon je parle, je parle... Mais en même temps, je ne sais pas comment m'arrêter tellement j'ai été ravi par ce concert...

En plus, n'ayant plus de batterie (c'est balot pour un batteur^^) sur mon portable, j'ai raté un backstage...

Bref, pour conclure : Paice Paice Paice Paice Paice !!!
Revenir en haut Aller en bas
Sour Milk sea
Modérateur du Coin des garçons


Messages : 2764
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mar 2 Aoû - 22:10

Quelle plume (ou clavier) Phil !

_________________________________________________
Blog rockologie :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog The reign must go on :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rockologiealbum.blogspot.fr/
Brianozam



Messages : 5992
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mer 3 Aoû - 8:24

Carrément !

On devrait d'ailleurs renommer le topic en "Les concerts auxquels Phil a assisté"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/pierre.mazoyer
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mer 3 Aoû - 8:27

Revenir en haut Aller en bas
hard break kevin



Messages : 5370
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 24
Localisation : Pagny La Ville

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mer 3 Aoû - 8:57

Moi desole j'etais on fait des erreurs a l'époque je connaisait pas Queen(en live ) :
Star ac 3 et star ac 4 desole je suis un gueux foutez moi pour repugne ma faute ,brule les moi les tetons pour ote le vilain qui est en moi !
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mer 3 Aoû - 9:24

Je te propose l'écartèlement en place de Grève. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
hard break kevin



Messages : 5370
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 24
Localisation : Pagny La Ville

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Mer 3 Aoû - 9:53

Je merite que sa pour recuperer mon honneur !


Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 5 Aoû - 8:36

JOURNEY / FOREIGNER / NORBERT KRIEF : Paris, Palais des Sports, 7/7/11

Superbe package au Palais des Sports réunissant Journey, Foreigner et Nono. Mais aussi, premier concert de ma fille Léa avec son papounet, ce qui, pour elle constituait un véritable évènement.
Après l'heure et demie passée dans les bouchons parisiens (eh oui, ici, en région parisienne, on ne parle jamais en distance kilométrique mais en temps passé dans la circulation), nous parvenons à notre but, trouvons une place sans problème, puis descendons le boulevard pour rejoindre le Palais des Sports où se trouvent déjà François (venu de son patelin de misère qu'est Verneuil sur Avre), Cathy puis Ponpon. avec lesquels nous convenons de nous retrouver à la porte principale à l'issue du concert.
Je sens ma fille enthousiaste, le regard scintillant et impatiente à l'idée d'assister à ces 3 mini concerts. En effet, celle-ci s'émerveille pour les effets de lumière que les roadies testent. Bref, l'innocence d'un premier concert.
Les lumières s'éteignent quand Nono et ses 3 compères envahissent la scène sous un éclairage bleu infâme. Nous avons peine à les distinguer. Par ailleurs, le son est mauvais, ce que me fait remarquer ma fille, le guitariste-chanteur étant à peine perceptible et puis comme je l'ai dit précédemment ces lights bleus nuisent véritablement à la performance du monsieur. On sent chez Nono et ses amis, cependant, une réelle envie de bien faire. La communication très laconique de Nono fait que cela ne passe pas et à priori, ce dernier aurait eu des problèmes d'avant-concert. Au bout d'une grosse demi heure, le groupe se retire sur une excellente cover de Canned Head à savoir On The Road Again.

Une demi heure se passe, les lumières se ré-éteignent à nouveau , une longue intro s'échappe et v'là ti pas que les gaillards de Foreigner surgissent sur un Double Vision très percutant. Kelly Hansen, le vocaliste, à peine audible au départ, court dans tous les sens. mais au bout de quelques minutes, sa voix merveilleuse (parce qu'il n'y a pas d'autres termes pour la qualifier) se fait clairement entendre. Pas de pause, on va droit à l'essentiel et on enchaine sur Head Games à 100 à l'heure dans une ambiance de feu. Jeff Pilson, le bassiste se croit encore dans Dokken car il ne cesse de headbanguer comme un dingue. Vraiment, tout est en place, Hansen, à lui assurant tout seul le show, a bien observé Steven Tyler live puisqu'il reproduit bon nombre de ses gimmicks et par ailleurs, la ressemblance s'avère être particulièrement frappante. Pendant ce temps-là, ma fille me jette des regards émerveillés à chaque fois que je prends une photo que l'on qualifiera de "réussie", compte tenu de la distance à laquelle nous nous trouvons. Et puis, tous les titres, elle les connaît et il y a encore jours, je la surprenais à écouter le Live In '05 (chef d'oeuvre live !!!!!!) qu'elle a aussitôt mis dans son MP3.
Un p'tit bonjour au public et c'est un de mes morceaux préférés du groupe, Cold As Ice qui retentit dans l'enceinte du Palais des Sports, délivrée dans une version très hard étirée. Mick Jones nous gratifia d'un superbe solo.
Même si Can't Slow Down date d'il y a deux ans, le groupe continue à en assurer la promotion en interprétant le morceau-titre, promotion renforcée aussi par l'excellent double live Can't Slow Down ...When it's Live paru l'année dernière.
Il ne s'agit pas pour le groupe d'oublier 4 LEUR album et c'est au tour de Waiting For A Girl Like You d'être interprété après une intro concoctée au clavier par Mr. Jones. Cet album recèle d'un nombre incalculable de pépites telles que Break It Up, I'm Gonna Win, Night Life, Woman In Black ou même encore Girl On The Moon. Pourquoi ne pas 'se risquer" à interpréter l'un d'entre eux en tablant sur le fait que 2011 célébrait le 30ème anniversaire de la sortie de cet OPUS majeur. Manque de temps sans doute dans un tel package mais je crois qu'il serait bon d'y penser.
Le groupe déploie une vitalité rare : je suis impressionné, ma fille l'est tout autant et tape passionnément dans ses mains sur Dirty White Boy.
Après l'acclamation faite à Mick Jones , celui-ci, dans un français très convenable, présente Starrider en le qualifiant de "spacy". Belle voix le Mick après toutes ces années.
"Revenons au Rock'n'roll !!!!!!!!!" lance le blond guitariste et c'est au tour de Feels Like The First Time d'apparaître en bonne place dans la set-list. N'oublions pas Tom Gimbel, le guitariste rythmique qui, outre le fait de revêtir la casquette de saxophoniste, ma foi, très talentueux, accompagne fort bien le Mick. Le son est clair et puissant, le groupe se transcende sur Urgent où notre ami Tom effectue un solo de saxo du plus bel effet. Hansen sur le final vocal du groupe, effectue une véritable performance, bluffant tout le monde et renvoyant Lou Gramm à ses chères études (bon là, je ne suis pas gentil).
Le titre attendu et espéré par ma fille , I Want To Know What Love Is donne l'opportunité au svelte chanteur de faire participer le public qui réagit magnifiquement bien. Léa, presqu'émue, est aux anges. Sortie de scène rapide et le groupe ré-attaque dans une version complètement débridée de Hot Blooded qui, comme me le le dira plus tard Ponpon, fut d'enfer.
Puis c'est au tour de Juke Box Hero de conclure le set d'une heure et quart. Hansen, encore une fois, l'élément fédérateur du groupe, met tout le monde d'accord sur son réel talent, taquinant tour à tour les différents musiciens et occupant la scène comme personne. Le seul petit regret réside dans le fait que, pour ma part, j'aurais souhaité que le morceau dérive sur Whole Lotta Love ainsi que nous pouvons l'entendre sur les deux live du groupe.
Concert intense et plein d'énergie : telles sont les expressions que l'on pourrait attribuer à cette prestation vraiment ENORME. La tâche de Journey n'allait pas être simple.

Double Vision
Head Games
Cold As Ice
Can't Slow Down
Waiting For A Girl Like You
Dirty White Boy
Starrider
Feels Like For The First Time
Urgent
I Want To Know What Love Is
Hot Blooded
Juke Box hero

Pendant ce que l'on pourrait appeler "l'entracte", je rencontre successivement Michel vu, il y a 3 jours lors du concert de Ray Manzarek et de Robby Krieger et Steph du BSF reconnaissable entre mille mille grâce à son épaisse crinière grisonnante. Mais comment fait-il le bougre pour garder de tels cheveux ? Le temps de faire une p'tite tof en compagnie aussi de ma fille qui tenait à rencontrer tous mes potes et de taper la discute sur les derniers concerts effectués et les dernières rencontres forumiques notamment avec le Philou lors du Hellfest (j'imagine bien le contraste entre la crinière de Steph et le crâne dégarni du Breton), nous découvrons un superbe backdrop représentant le symbole du groupe. La scène est vraiment magnifique, ce qui laisse présager un excellent concert.

Les lumières s'éteignent une nouvelle fois. Le groupe, comme sur le boot de Manchester, entame Separate Ways, ravissant le public au plus haut point. Ask The Lonely s'avère être interprété d'une manière efficace suivi d'une très belle version de Send Her My Love. City Of hope, à mon sens, le meilleur morceau du nouvel album, envoie bien, même si globalement, Eclipse n'a pas l'envergure d'un Revelation. Ma fille est heureuse, cela se voit et me fait, à chaque fois signe lorsqu'Arnel Pineda, pas très en voix, à mon sens, effectue des sauts dignes d'un David Lee Roth des grandes années.
On poursuit avec Stone In Love (très bonne version), Edge Of The Moment et Lights, titre sur lequel Pineda donne quelques petits signes de faiblesse, le groupe aussi, manquant de conviction et d'enthousiasme. Ma fille me dit : "C'est mou !!!!"Elle n'est pas loin d'avoir tort dans sa réflexion. Heureusement, Open Arms est là pour re-captiver l'attention du public. Escape, le morceau titre de l'album de 1981 se voit interprété dans une version qui, en rien , ne transcende la version studio. Dommage.
C'est certes très pro. Je ne remets nullement en question la qualité du set mais cela manque d'un p'tit quelque chose qui donnerait à ce concert une dimension exceptionnelle. C'est juste un concert de plus pour le groupe. Wheel In The Sky, Be Good To Yourself, ce dernier étant extrait de l'excellent OPUS Raised On Radio de 1986 sont interprétés en pilotage automatique. Ross Valory, tentant de temps à autre d'amuser la galerie, sans pour autant parvenir à son but.
Le grand moment d'émotion intervient, néanmoins avec cette interprétation de Faithfully qui, reconnaissons-le, me fait toujours un p'tit quelque chose à chaque fois que je l'entends. Ma fille décide de filmer. Et puis quel solo brillant de Neil Schon !!!!!!!!!
L'actualité de Journey ne réside pas uniquement dans la parution d'Eclipse mais aussi à travers la série Glee qui a re-visité Don't Stop Believin', suscitant dans le public une vague d'excitation. Bonne version à mettre au crédit du groupe qui, après une éclipse (fallait la faire), clôt son scène de fort belle manière avec Anyway You Want It. Cependant, on sent le groupe un peu pressé d'en finir, se disant peut-être que Foreigner a été si bon ce soir qu'ils ne se sentaient pas capables de relever le défi. Bref, un concert, de l'avis général en demi-teinte.

Separate Ways
Ask The Lonely
Send Her My Love
City Of Hope
Stone In Love
Edge Of The Moment
Lights
Open Arms
Escape
Wheel In The Sky
Be Good To Yourself
Faithfully
Don't Stop Believin'
Anyway You Want It

Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 5 Aoû - 8:40

WARREN HAYES / JOHNNY WINTER : Paris, Olympia, 8/7/11

Trois concerts en moins d'une semaine, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas soumis à ce rythme d'enfer. Mais pour rien au monde, je n'aurais voulu rater le passage parisien de Warren Haynes accompagné pour l'occasion du mythique Johnny Winter que je n'avais jamais eu l'occasion de voir jusque là.
Bref, donc, direction l'Olympia en compagnie de Michel qui, avant de partir, avait pris soin de me montrer le vinyl de Man In Motion puis de me faire écouter le très convaincant dernier OPUS de Yes.
C'est donc à bord de sa voiture de société que nous atteignons le mythique temple du Music Hall qu'est l'Olympia vers lequel, Michel, pied au plancher il faut bien le dire, impatient d'y être au son de Man In Motion, nous achemine après avoir trouvé, non sans mal, une place qu'il fallut bien attendre 5 minutes car le conducteur s'y trouvant, semblait prendre un malin plaisir à mettre du temps à partir. Je sentais mon chauffeur bouillir telle une cafétière. "Fait chier ce con, lança t-il dans la voiture !!!!!!"
D'un pas assuré, c'était parti, bravant la circulation et traversant en dehors des clous, nous entrons dans le tunnel mythique débouchant sur la salle où curieusement, peu de spectateurs s'y trouvent, ce qui m'inquiète quelque peu.
Lylian et Ronan , tel un Stormy à l'affût se sont déjà postés à la barrière pour ne pas en perdre une seule miette.
Quelques trente minutes plus tard, Johnny Winter, soutenu par le présentateur , apparaît , hésitant , presque titubant. Une chaise placée face au micro accueille le guitariste albinos qui démarre tambour battant. Autant, le père Winter n'a plus la fougue d'antan, autant en termes de solos, il n'y a rien à dire : ils sont toujours aussi brillants même si, à la longue, cela peut être un peu gavant.
Pour mettre un peu de piquant, il attaque Johnny B. Goode et It's All Over Now puis jamme avec Warren venu le rejoindre sur Dust My Broom et non Highway 61 Revisited comme l'indique la vidéo. Un p'tit évènement en soi.


Concert un peu longuet car il était évident qu'il ne fallait pas s'attendre à du Captured Live mais bon, il s'agissait de l'avoir vu au moins une fois.

En gros la set-list a dû donner ceci :

Intro
Hideaway
Sugar Coated Love
She Likes To Boogie Real Low
Good Morning Little Schoolgirl
Got My Mojo Working
Johnny B. Goode
Black Jack
Tore Down
Lone Wolf
Don't Take Advantage of Me
Boney Moroney
It's All Over Now
Dust My Broom
Highway 61 Revisited

Fort de son nouvel album Man In Motion qui cartonne .....................chez moi, Warren Haynes entame son set sur Man In Motion, morceau particulièrement rythmé et étiré en version live déjà que sur l'album, il dure presque 8 minutes. Le Warren , tout souriant, est un peu en terrain conquis dans la capitale, compte tenu que l'année dernière, le concert avec Gov't Mule au Bataclan, s'était avéré un véritable triomphe. Cependant, le réglage des micros n'est pas optimal car sa voix se trouve être légèrement en retrait. Le talentueux batteur, Raymond Weber, flanqué de sa casquette rouge fétiche, entame directement River's Gonna Rise, titre groovy à souhait. La choriste qui n'est pas celle qui figure sur l'album, assure avec une classe certaine le duo avec Warren. Excellente version de ce titre que je kiffe grave.

Croyant à ce moment-là qu'il va interpréter Everyday Will Be Like A Holiday (d'où une certaine déception de ma part), Warren s'attèle à reprendre un titre de la Mule à savoir Tear Me Down qui, lui aussi, dure mais dure presqu' une dizaine de minutes, lui donnant l'occasion d'enchainer les soli tous aussi brillants les uns que les autres. C'est la classe, ce mec.
Vous voulez du bon blues ? Warren vous en donne avec 32/20 Blues.
Promotion oblige, il s'agit de revenir à Man In Motion d'où sont extraits On A Real Lonely Night puis Take A Bullet qui dérive sur It's A Man's World de James Brown. Le Warren embarque alors le groupe dans une jam mémorable notamment un duel avec le saxophoniste Ron Holloway mais aussi Raymond Weber qui nous gratifie d'un solo de batterie efficace et inventif. Putain de groupe !!!!!!!!!
Bref retour sur Tales Of Ordinary Madness duquel, Warren extrait Invisible. Puis, c'est reparti sur Man In Motion où l'on se plait à entendre Hattiesburg Hustle en version écourtée (petit regret malgré tout) couplé à Sick Of My Shadow délivré dans une version dantesque. Putain que j'aime ce titre et l'album tout court.Croyant à ce moment-là qu'il va interpréter Everyday Will Be Like A Holiday (d'où une certaine déception de ma part), Warren s'attèle à reprendre un titre de la Mule à savoir Tear Me Down qui, lui aussi, dure mais dure presqu' une dizaine de minutes, lui donnant l'occasion d'enchainer les soli tous aussi brillants les uns que les autres. C'est la classe, ce mec.
Vous voulez du bon blues ? Warren vous en donne avec 32/20 Blues.
Promotion oblige, il s'agit de revenir à Man In Motion d'où sont extraits On A Real Lonely Night puis Take A Bullet qui dérive sur It's A Man's World de James Brown. Le Warren embarque alors le groupe dans une jam mémorable notamment un duel avec le saxophoniste Ron Holloway mais aussi Raymond Weber qui nous gratifie d'un solo de batterie efficace et inventif. Putain de groupe !!!!!!!!!
Bref retour sur Tales Of Ordinary Madness duquel, Warren extrait Invisible. Puis, c'est reparti sur Man In Motion où l'on se plait à entendre Hattiesburg Hustle en version écourtée (petit regret malgré tout) couplé à Sick Of My Shadow délivré dans une version dantesque. Putain que j'aime ce titre et l'album tout court.
Warren décide de conclure sa prestation par Soulshine réclamé par un spectateur alors qu'il y avait certainement de la place pour y caser Everyday Will Be Like A Holiday ou même Save Me, deux morceaux fantastiques de Man In Motion.
A l'issue du concert, je trouve le moyen de récupérer un médiator estampillé "Warren Haynes" ainsi que la setlist pour lesquels, il aura fallu s'imposer énergiquement pour me les procurer.
Une excellente soirée pour un artiste que j'apprécie de plus en plus avec les années.
Revenir en haut Aller en bas
Sour Milk sea
Modérateur du Coin des garçons


Messages : 2764
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 5 Aoû - 10:29

Ta fille à survécu à Journey ?

_________________________________________________
Blog rockologie :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Blog The reign must go on :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://rockologiealbum.blogspot.fr/
Phil



Messages : 911
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 54

MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Ven 5 Aoû - 11:47

Elle a préféré Foreigner. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les concerts auxquels vous avez assistés   Aujourd'hui à 2:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Les concerts auxquels vous avez assistés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel est le premier album d'Iron Maiden que vous avez écouté
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...
» Les derniers films que vous avez vu.
» Si vous avez besoin de mes services
» Vous avez quoi en fond d'écran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queenland - Le forum :: Tout ce qui est hors sujet :: Loisirs :: Musique-
Sauter vers: