AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Harcèlement de rue : quasi omerta ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bohemian lili



Messages : 910
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 17:14

Bonjour bonjour !
Je lance un petit sujet pour discuter, échanger et débattre, après tout c'est comme ça qu'on apprend Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voilà un sujet qu'on entend partout ces derniers temps : le harcèlement de rue.
Je pense que tout le monde sait de quoi il s'agit, ces actes, gestes, paroles, comportement qui au quotidien font de la vie de nombreuses, femmes, de tout âge un enfer, pourtant "non" est un mot simple a comprendre ...
Et voilà qu'enfin, le gouvernement, les transporteurs proposent des plans d'actions pour lutter contre ces actes de harcèlement, de violence, il était temps ! Ces actions reposent sur le fait de prévenir, réagir, accompagner. Pourtant rien ici qui ne semble sorcier, et pourtant cela parait bien mince au regard du fléau que représente le harcèlement de rue. (http://www.madmoizelle.com/harcelement-sexiste-violences-sexuelles-transports-plan-gouvernement-392535)

Cependant aujourd'hui, douche froide, après un élan d'efforts, voilà que le sénat (majorité d'homme bien sûr) vient supprimer certains articles d'un projet de loi visant à lutter contre ces actes, en occurrence rejetant le calcul possible du nombre de victime, mais aussi des moyens potentiels de formation pour de nombreux acteurs confrontés à ces situations. Un pas en avant, deux pas en arrière.
Je suis étonnée que ce problème ne choque pas plus de gens en France, aussi bien Hommes que Femmes, c'est un sacré déni quand même et la preuve en est même aux plus hautes sphères de l'Etat ...
Il n'y a pas besoin d'être féministe convaincue pour réaliser qu'il y a un problème aujourd'hui, plutôt que de nous apprendre à nous femmes comment nous comporter, nous vêtir, être "décente" , être "dans la norme", comment ne pas "attirer le regard" peut être faudrait-il apprendre aux hommes (sans généralités ici attention) comment respecter les femmes qui ne sont pas un du pour l'homme, ni un objet (l'exemple le plus criant étant la réaction de nos députés face à P. Anderson quand même) ...
Nous avons tous fait l'expérience de ce harcèlement de rue, en tant que victime ou témoin, et l'acceptation de ces actes n'est pas normale en France en 2016, voyez donc la réaction des gens dans les transports quand on vous traite de tout les noms pour avoir dit "non".
Alors messieurs qu'en pensez vous ? Mesdames en colère comme moi (d'ailleurs je pose ça là [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ?
Mon message n'est certainement pas complet mais au moins pour ceux que ça intéresse on pourra élargir les angles Wink
Revenir en haut Aller en bas
CoeurdeMercury



Messages : 1232
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 26
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 17:39

Je vis dans une de ces villes où les merdeux sont légions, j'ai énormément de fois assisté à des scènes de harcèlement, ma cousine en a plusieurs fois été victime elle-même, ma fiancée, dans le RER en subit souvent aussi.

Je suis content de voir un sujet là dessus, car ça me tient plutôt à coeur. Je ne suis pas féministe, mais comme tu le dis, pas besoin de l'être pour reconnaître que ça devient grave.

Le souci des "actions", c'est qu'elles sont souvent bien fades, ou quand du concret est proposé, le sénat flingue tout. D'ailleurs le problème du sénat n'est non pas d'être majoritairement constitué d'hommes (je suis contre la parité pour la parité, je suis partisan du mérite, plus égalitaire, mais c'est un autre débat, et je serais ravi d'expliquer + profondément mon point de vue à qui me le demande en privé ou sur un sujet dédié !) mais bien d'être majoritairement constitué de vieux séniles complètement déconnectés de la réalité ! Car tout homme sensé et ayant un peu de jugeote sait qu'il faut agir contre le harcèlement.

Après, en me basant sur ce que j'ai pu observer, il y a 3 catégories majoritaires dans les harceleurs et "dragueurs" bien lourdingues (qui au final, sont plus ou moins la même racaille) :

- Les mecs bourrés.
- Les racailles de cité, aussi appelés "weshwesh".
- Les vieux dégueulasses qui draguent de la petite minette.

Dans mon coin, c'est principalement les deux premières catégories qu'on voit, ma fiancée elle, a souvent droit aux vieux dégueulasses. Et j'ai déjà eu droit... au vieux dégueulasse version gay, quand j'étais mineur en plus de ça (et ça ne semblait pas le déranger, bien au contraire, j'ai bien flippé à l'époque !).

Pour ce qui est action directe, je déplore le peu de personnes qui agissent. Le métro Lillois a eu un exemple qui illustre un peu trop bien ce propos... Une femme subissant une agression sexuelle (pas un viol mais pas loin : des propos indécents et des attouchements) à la station de métro, dans le métro même et jusqu'à sa sortie du métro, où c'est finalement un automobiliste qui a décidé d'intervenir... Bien évidemment, elle n'était pas seule, mais personne n'a agi avant l'automobiliste.
Pour ma part, j'essaye toujours d'agir quand je peux. J'ai plus d'une fois défendu ma cousine quand elle se faisait emmerder par des weshweshs, au point d'en bousculer un au point de le faire voler une fois, car il se collait un peu trop à elle... Et encore récemment, j'étais à deux doigts d'intervenir face à un connard insultant et crachant sur une nana qui avait apparemment refusé ses "avances", alors que j'étais dans l'escalator pour sortir du métro (et eux descendaient)... Mais par chance, les médiateurs ont entendu la scène et ont été + rapides que moi pour calmer les choses. S'il n'étaient pas là, j'intervenais sans hésiter.

Et un souci, c'est qu'il n'y en a pas forcément, des médiateurs (ou toute autre présence de sécurité) dans les transports ou dans la rue... (Au moins les plus fréquentées). Ou quand il y en a, c'est pas forcément bien formé, et on en revient à ce que tu disais.

Après, là, je risque d'en fâcher plusieurs, mais l'arrivée massive de migrants dans certaines zones empirent gravement la chose... Suffit de voir l'Allemagne ou Calais. Je ne me fie pas qu'aux médias officiels qui aiment souvent en rajouter, mais bien aux témoignages et autres, qui, hélas, vont dans le même sens. En plus je connais du monde près de Calais, et ils confirment, c'est infernal. Au point qu'en Allemagne, on voit débarquer des espèces de panneaux expliquant les règles de bienséances !! On avait vraiment pas besoin de ce problème supplémentaire, à l'heure où même sans ça, le harcèlement prend de l'ampleur.

Bref, voilà. Tout ça pour dire qu'il est effectivement temps d'agir contre ce fléau grandissant, et surtout, d'agir sérieusement ! C'est pas des affiches pendant qq semaines dans les transports qui changeront la donne, c'est même plutôt ridicule. Un peu genre "on vous entend bien, mais on s'en balance complètement, alors on fait semblant d'agir."

Une police des transports partout pourrait déjà aider à diminuer ces agressions (car ça en est !), vu que c'est souvent dans ces endroits là que ça arrive. Mais pas que, donc il faut des solutions partout.
Revenir en haut Aller en bas
larry-lurex



Messages : 573
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 18:03

A cause de ces connards (dsl pour le terme, mais je n'en vois pas d'autre plus approprié), tu ne peux plus dire à une fille que tu croises dans la rue que tu la trouves jolie. Et je trouve cela bien triste.
Revenir en haut Aller en bas
CoeurdeMercury



Messages : 1232
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 26
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 18:11

Bonne remarque, Larry. Que ça soit dans la rue ou ailleurs, c'est pris pour de la drague lourdingue ou du harcèlement, même quand c'est sans arrière pensée et par simple gentillesse... Avant d'être avec ma fiancée, je n'osais même plus parler aux filles hors internet, de peur d'être pris pour un gros lourd ! Même encore maintenant, sur internet, je n'ose pas toujours faire un compliment ou autre, car à force de harcèlement (celui d'internet complète celui de rue au final, et on en parle encore moins !) il y a un sentiment de "paranoïa" qui s'installe et un rien peut être mal interprété... Et à part pour les cas extrêmes de réelle parano, on ne peut pas en vouloir aux filles qui subissent souvent bien des cons à longueur de temps...

Heureusement, sur internet, il reste encore la possibilité de bloquer l'emmerdeur !
Revenir en haut Aller en bas
Bohemian lili



Messages : 910
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 18:23

CoeurDeMercury ton avis m'a redonné le sourire !
Après sur les catégories méfiance je peux t'assurer qu'en soirée (bar ou étudiante) ou même dans la rue je suis tombée sur un paquet de lourds qui présentent très propre, et franchement quand ils ouvrent la bouche c'est l'incompréhension ...
Les actions sont minces et on n'écoute pas assez les femmes qui subissent ces choses là, c'est devenu banal, acceptable, ca m'est arrivé dans un bar, qu'un mec qui pourrait être mon père me sorte en terme correcte ici, mais bon vous vous doutez que c'était pas ses mots "qu'il aimerait bien me casser le derrière" devant ses 2 amis hilares et le barman qui faisait la sourde oreille, le seul qui a bougé c'est un ami à moi .. Mais des cas comme ça y'en a des millions !
Des affiches ne suffisent pas c'est un problème éducatif à un certain niveau je pense ...
Quand à la sécurité (police dans le métro tout ça) je pense qu'ils courent partout et ne sont pas forcément formés... Si les gens avaient plus de c.uilles parce que bon excusez moi rien que les frotteurs dans le métro tout le monde les voit personne dit rien, j'avais défendu une nana comme ça à un arrêt de bus, elle était en larmes ...

Larry, quand à ce que tu dis je suis bien d'accord, en même temps comme dit CoeurDeMercury quand on me fait une remarque même gentille je vais tiquer, parce qu'il est rare que la remarque, soit juste une remarque, généralement quand tu réponds c'est pire après ...

Mais bon en tant que nana, de 20 ans qui aime bien faire la fête, mettre de jolies fringues , me maquiller, c'est épuisant, la journée , les transports, le soir c'est tout le temps, même un vigile un soir dans un bar m'a pris la tête c'est dire ... On ne devrait pas avoir peur, pouvoir apprécier un compliment et vivre notre vie tranquillement ...
Revenir en haut Aller en bas
larry-lurex



Messages : 573
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 18:24

Oui voilà, tu as parfaitement cerné ce que je voulais exprimer Smile
Bien sûr, j'ai déjà été témoin de ces harcèlements, difficile d'y échaper (après, y a différents cas de figures, dont les 3 catégories que tu as évoqués), mais j'ai aussi vu des réactions paranoïaques de nanas qui se sentaient harcelées sans que ce soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
CoeurdeMercury



Messages : 1232
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 26
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Mer 3 Fév - 18:50

Je ne parlais bien entendu que des catégories que je vois dans la rue ou dans les transports. Je ne fréquente quasiment pas les bars et pas du tout les boites et autres clubs, du coup je suis conscient qu'il y a bien plus que ça. Et je ne suis aucunement surpris du gars à l'apparence "bien sur soi" qui est en fait bien dégueulasse quand il l'ouvre (sa gueule hein, pas sa braguette. Quoi que, là aussi ça doit pas être net... )

Anecdote amusante, je me suis déjà fait passer pour une nana sur un tchat, pour voir si ce qu'une amie disait sur les lourds était vrai. Et mon dieu que ça l'est !! Entre les photos de bites, les "coquines" ou autres "tu baises ?", c'est une pléiade de pervers. Hallucinant ! J'ai mieux compris pourquoi on a peu de réponses quand on est un mec non pervers, sur ces tchats, après ça !
Du coup, j'avais pour occupation à cette époque d'y aller régulièrement avec un pseudo féminin, pour le simple plaisir de casser les pervers, histoire de les faire "débander" bien vite. C'est très drôle, et c'est une petite vengeance inoffensive mais qui défoule... J'avais gardé une trace de ces exploits, mais elles sont sur le disque dur d'un ancien ordinateur, qui ne fonctionne plus... (batterie cramée et chargeur ayant explosé, littéralement !)

Les formations pour lutter contre les frotteurs et autres chiens en ruts devraient être systématiques... C'est un fléau grandissant, je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas intégré de base lors des recrutements. ><

Mais bon, le fait qu'un homme tout à fait civilisé ne puisse plus parler et complimenter une femme sans qu'elle se méfie automatiquement est une conséquence certes mineure (par rapport aux agressions en elles-même) mais bien malheureuse pour notre société. Et ça en dit long sur l'état de la "justice" et sur les vieux tocards politiciens qui ne savent pas ce qu'est la vie réelle...
Revenir en haut Aller en bas
Bohemian lili



Messages : 910
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Ven 5 Fév - 16:02

J'ai toujours eu l'interdiction d'aller sur les tchats, enfin excepté msn mais bon tu avais un minimum de contrôle, je remercie mes parents aujourd'hui ! C'est de pire en pire je trouve, ou alors je remarquais pas avant, enfin je sortais moins en cadre extérieur déjà, mais bon y'a un réel travail éducatif et culturel à faire ... Et puis des lois concrètes aussi au passage !

J'étais dingue de voir les réactions au sénat "je prends les transports il m'arrive rien" ils sont vieux et en totale déconnexion c'est dingue, c'est inquiétant de savoir que ces gens là prennent des décisions pour vous !
Bref après le recul sur le harcèlement sexuel au travail, la longue longue longue galère de la taxe tampon, ça maintenant ... Bien sur, à coté de certains Etats on a beaucoup de chance, m'enfin bon par rapport à d'autres pays occidentaux, on a quand même du chemin, la mentalité rétrograde de nos députés et sénateurs n'a pas vraiment changé depuis un paquet d'années, à l'époque Simone Veil se faisait traiter de tout les noms en proposant la loi IVG, je suis pas sure qu'on en soit loin aujourd'hui ...
Revenir en haut Aller en bas
Matmog



Messages : 1309
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 16
Localisation : Amiens (80)

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Ven 5 Fév - 21:30

Je rencontre le Sénateur - de gauche, dirons-nous hollandiste - de la Somme le moins prochain, j'ai bien l'intention de lui poser quelques questions sur des préoccupations purement lycéenne mais aussi sur des sujets comme ceux-là... To be continued ;-)

Sinon, je suis en total soutien avec vous... Une honte de vivre au Moyen-Âe sur certains pans de la société...
Revenir en haut Aller en bas
Bohemian lili



Messages : 910
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 21
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Ven 5 Fév - 21:45

C'est génial ça ! Ca va être super instructif comme rencontre ! Ma fac organise souvent des visites à l'AN ou au TGI de Paris faudrait que je me botte les fesses pour y aller !

Le moyen age c'est clairement ça ... Tristesse !
Revenir en haut Aller en bas
CoeurdeMercury



Messages : 1232
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 26
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Lun 8 Fév - 15:17

Rencontrer un sénateur, de surcroît de gauche et hollandiste, ça n'apportera que de la démagogie et du vague. Car pour le coup, il cumule les défauts (sénateur en tête je dirais Laughing).

Plus sérieusement, je pense que le moyen-âge était moins fourbe que notre époque à ce sujet... Bon, c'était pas rose, mais au moins, ils étaient clairs sur la position de la femme et tout ce qui s'ensuit. Alors que là, on est dans la pure hypocrisie. D'un côté on nous la sort égalité etc. De l'autre, on a droit à des énormités qui vont à l'encontre des propos tenus juste avant. Mais hélas, ça, c'est sur bien des sujets que c'est valable...

Ici, le sujet principal, c'est quand même le fait qu'une nana ne peut plus s'habiller comme elle le veut dans certaines zones, sous peine de se faire harceler voire agresser sexuellement... Et souvent même quand elle est habillée de façon non-aguicheuse et "standard" !!

Et c'est pas un problème qui sera réglé par la parlote politique mais bien par des actions catégoriques contre les chiens en rut !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harcèlement de rue : quasi omerta ?    Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Harcèlement de rue : quasi omerta ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un compositeur qui ferait la quasi unanimité ici ???
» [terminé ou quasi] Lap steel 6 cordes
» Marcel Mihalovici
» Shéhérazade ( Rimski-Korsakov )
» Xylophone Yamaha acoustalon YX 335 quasi neuf à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queenland - Le forum :: Tout ce qui est hors sujet :: L'actualité-
Sauter vers: